Le mariage de deux femmes sera bien célébré à Bollène

le
1
UNE ENQUÊTE OUVERTE APRÈS LE REFUS D'UNE MAIRE DE MARIER DEUX FEMMES
UNE ENQUÊTE OUVERTE APRÈS LE REFUS D'UNE MAIRE DE MARIER DEUX FEMMES

MARSEILLE (Reuters) - L'adjointe à la culture de la mairie de Bollène célèbrera, le 10 septembre, le mariage de deux femmes que la maire d'extrême droite de la ville, Marie-Claude Bompard, a refusé d'unir, a annoncé mardi la préfecture du Vaucluse.

"Le préfet du Vaucluse est informé par Jacqueline Morel, adjointe à la mairie de Bollène, qu'elle célébrera ce mariage", précise la préfecture dans un communiqué.

Le préfet, Yannick Blanc, s'est félicité de "cette issue qui illustre la capacité de l'Etat à faire respecter l'égalité des droits des citoyens sur le territoire".

L'élue de la Ligue du Sud, épouse de Jacques Bompard, fondateur de ce parti et maire d'Orange (Vaucluse), avait reçu vendredi les deux femmes pour leur expliquer sa position.

"Cette demande est régulière au regard de la loi Taubira. Elle me pose, cependant, en ma qualité d'officier d'Etat civil, un douloureux problème de conscience. C'est ce que j'ai expliqué à mes interlocutrices", avait expliqué Marie-Claude Bompard.

"C'est un de mes adjoints, lui-même opposé à la loi, qui, à son initiative et pour m'éviter des sanctions, s'est porté volontaire et qui accepte de procéder à cette cérémonie", a-t-elle précisé mardi dans un communiqué.

Le parquet de Carpentras avait ouvert une enquête préliminaire à la suite du refus de la maire de Bollène de marier ces deux femmes ou que cette cérémonie soit célébrée par un conseiller municipal.

Les gendarmes, qui ont auditionné lundi les jeunes femmes, se sont présentés en mairie de Bollène mardi pour obtenir une copie du dossier de mariage.

"Depuis samedi, les pressions se succèdent : pression médiatique, pression politique, pression administrative, pression judiciaire", a regretté Marie-Claude Bompard, jugeant que son droit constitutionnel "a été bafoué".

La loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe en France a été promulguée le 18 mai. En trois mois, près de 600 mariages homosexuels ont été célébrés dans les 50 plus grandes villes du pays, selon une enquête de France Inter.

Jean-François Rosnoblet, avec Jean-Baptiste Vey à Paris, édité par Gérard Bon et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • yoyo6963 le mardi 27 aout 2013 à 14:37

    Nul doute que Madame le Maire va se faitre traiter de fas*.*te ou de nasillarde, et pourtant ... http://www.lumieres-et-liberte.org/article-en-hollandie-ce-qui-est-consacre-etat-republicain-progressiste-egalitariste-emancipateur-a-toujo-119713477.html