Le mari de la joggeuse tente de «surmonter le choc»

le
0
Christian Bouchon, le mari de Patricia, la joggeuse de Bouloc retrouvée morte en mars 2010, s'exprime pour la première fois depuis la disparition de sa femme.

Christian bouchon, le mari de la victime, Patricia, s'exprime pour la première fois depuis la disparition de sa femme.

LE FIGARO. - C'était il y a un an. Vous souvenez-vous de l'instant où tout bascule?

Christian BOUCHON. - C'était un lundi matin. Patricia était partie faire son jogging comme tous les matins à 4 h 30. Elle rentrait toujours à la même heure, c'est-à-dire 45 minutes plus tard. Mais, ce jour-là, elle n'est jamais revenue. À 6 heures, je regardais absolument partout. Il y avait une grande inquiétude. J'ai pris ma voiture pour essayer de la retrouver en ville. J'ai appelé les pompiers, le Samu, pour savoir si elle n'avait pas eu un accident. J'ai contacté les gendarmes. Ils sont arrivés trente minutes plus tard, vers 7 heures. Tout de suite, ils ont pris très au sérieux mes déclarations. Et ensuite, c'est comme dans les séries américaines. Tout va merveilleusement vite car on s'occupe de vous. Et tout va dramatiquement vite car on se rend compte que

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant