Le mari de Fleur Pellerin ne veut pas être le dircab de Hollande

le
0
Laurent Olléon et Fleur Pellerin le 2 décembre 2014. Selon l'époux de l'ancienne ministre de la Culture, le poste de directeur de cabinet à l'Élysée doit être dévolue à un préfet. Il est conseiller d'État.
Laurent Olléon et Fleur Pellerin le 2 décembre 2014. Selon l'époux de l'ancienne ministre de la Culture, le poste de directeur de cabinet à l'Élysée doit être dévolue à un préfet. Il est conseiller d'État.

Pressenti pour remplacer le préfet Thierry Lataste partant en Nouvelle-Calédonie, Laurent Olléon, conseiller d'État et époux de l'ex-ministre de la Culture, a décliné l'offre qui lui avait été faite par le président de la République il y a près d'un mois de devenir son nouveau directeur de cabinet. « J'ai en effet refusé la fonction que me proposait le président de la République », a commenté Laurent Olléon au Point.

« Le dircab s'occupe de deux choses à l'Élysée, des 800 membres du personnel et de la remontée d'informations policières et du renseignement. C'est pour cette raison que cette fonction doit être dévolue à un préfet. Ce que je ne suis pas », a-t-il tenu à préciser.

On se souvient que Fleur Pellerin n'avait pas été reconduite au sein du gouvernement Valls, mais le refus de Laurent Olléon n'aurait pas de lien avec la méthode jugée cavalière avec laquelle François Hollande s'était séparé de sa ministre de la Culture.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant