Le marché noir vietnamien alimente le braconnage de rhinocéros

le
0
La politique de l'autruche exercée par le Vietnam ne facilitera pas l'arrêt du braconnage de rhinocéros...
La politique de l'autruche exercée par le Vietnam ne facilitera pas l'arrêt du braconnage de rhinocéros...
Friands de la « médecine traditionnelle » à base de cornes de rhinocéros, les consommateurs vietnamiens mettent l'espèce en danger.

Il ne s'agit cependant pas de la première lubie des Asiatiques qui porte préjudice à la faune. Mains de gorilles « porte-bonheur », « vin de tigre » à base d'une poudre d'os censée être tonifiante pour le corps, carapaces de tortues pour des soins postnataux : la liste est longue et alimente un marché noir qui prospère au nez et à la barbe des autorités. Finalement à peine ébranlé par deux opérations « coup de poing » réalisées coup sur coup par Interpol cette année, ledit marché noir fait le bonheur de braconniers toujours plus organisés et qui s'en donnent à c?ur joie dans les tueries d'animaux en tout genre.
Nouveau délice de la jeunesse huppée du Vietnam, la poudre de cornes de rhinocéros se sert diluée dans les boissons alcoolisées afin d'améliorer les performances sexuelles (!) et d'épargner des lendemains de soirées difficiles à celui qui ingurgite le doux breuvage. Elle serait aussi ? surtout ? un remède miracle contre le cancer et les revendeurs iraient jusqu'à se rendre dans les hôpitaux pour effectuer de bien morbides transactions... La poudre de cornes de rhinocéros est enfin un cadeau de luxe pour celui ou celle qui veut se faire bien voir des élites et s'utilise même comme monnaie informelle pour des achats de certains produits haut de gammes.

Une biodiversit
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant