Le marché mondial du luxe devrait stagner cette année-Bain & Co

le
0
    par Giulia Segreti et Claudia Cristoferi 
    MILAN, 20 octobre (Reuters) - Le marché mondial des produits 
de luxe ne devrait pas croître cette année en raison du 
ralentissement des dépenses des touristes et de l'évolution des 
modes de consommation d'une partie des clients fortunés, qui se 
tournent vers le design, le voyage et l'alimentation au 
détriment des vêtements et accessoires, montre jeudi une étude 
du cabinet Bain & Co. 
    Cette dernière estime à environ 250 milliards d'euros le 
marché mondial de la mode, des accessoires, des bijoux, des 
montres et des produits de beauté, un niveau équivalent à celui 
de l'an dernier à taux de change constants. 
    Mais en élargissant la définition du luxe à l'automobile, 
aux yachts, aux avions, aux séjours touristiques haut de gamme 
ou encore à la restauration, les dépenses sont attendues en 
progression de 4%, à 832 milliards d'euros. 
    "On assiste à un virage progressif des produits physiques 
vers l'expérience, particulièrement depuis un an", a déclaré à 
Reuters Federica Levato, associée de Bain & Co et co-auteur de 
l'étude, qui dit s'attendre à la poursuite de cette tendance. 
    L'étude de Bain a été réalisée avec la fédération italienne 
des entreprises de luxe Altagamma. 
    Après des années de croissance régulière et soutenue depuis 
2009, le marché du luxe "traditionnel" devrait voir son 
expansion ralentir à 1% ou 2% l'an prochain, puis atteindre 280 
à 285 milliards d'euros d'ici 2020, a précisé Federica Levato. 
    "L'attention va désormais se porter sur la croissance 
organique, l'amélioration de la productivité des magasins et la 
priorité donnée à la rentabilité", a-t-elle expliqué, ajoutant 
que de nombreuses marques haut de gamme devaient rendre leurs 
magasins plus attirants, notamment pour rajeunir leur clientèle, 
tout en s'adaptant à l'essor des ventes en ligne, un canal dont 
la croissance a atteint 26% depuis 2013. 
 
 (Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette 
Rouillon) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant