Le marché français du parfum reste à la peine en 2013

le
0
RECUL DU MARCHÉ FRANÇAIS DU PARFUM EN 2013
RECUL DU MARCHÉ FRANÇAIS DU PARFUM EN 2013

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Le marché français du parfum, plombé par un environnement économique qui reste difficile, a reculé de 1,7% en valeur en 2013, sa deuxième année de repli d'affilée, selon les chiffres de l'Institut NPD obtenus par Reuters.

Alors que le secteur comptait sur Noël pour inverser la tendance, il n'en a rien été pour les ventes de parfums qui pèsent pour les deux tiers du marché français de la beauté (cosmétiques et maquillage compris) et qui souffrent d'une conjoncture dégradée.

Le mois de décembre est crucial pour l'industrie du parfum qui réalise le quart de ses ventes annuelles en toute fin d'année.

Sur les onze premiers mois de 2013, l'institut NPD, qui mesure les ventes effectuées dans les réseaux de parfumeries dites sélectives, hors grande distribution, avait fait état d'un recul du marché de 1,5%.

In fine, la baisse des ventes, qui a atteint 4,2% en volume, a été limitée en valeur par une hausse des prix de 2,6%, pour une moyenne de 56,10 euros par flacon vendu.

J'Adore (Dior Cosmétiques, propriété du groupe LVMH) est resté en 2013 le parfum le plus vendu en France, suivi de La Vie est Belle de Lancôme (L'Oréal) et de La Petite Robe Noire de Guerlain (LVMH), reléguant le N°5 de Chanel en quatrième position.

Angel, de Thierry Mugler (groupe Clarins), arrive en cinquième position, devant Coco Mademoiselle (Chanel) (6e), tandis que One Million, le best seller masculin de Paco Rabanne, propriété du catalan Puig, occupe la 7e place.

Les ventes de parfum ont totalisé l'an dernier 1,9 milliard d'euros.

Edité par Gilles Guillaume

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant