Le marché français de l'audition reste encore à conquérir

le
0
En France, deux réseaux de spécialistes dominent le secteur: Audika et Amplifon. La présence de nombreux acteurs indépendants laisse présager de la poursuite d'une vague d'opérations de rachats dans le secteur.

L'arrivée d'Alain Afflelou sur le marché français de la correction auditive confirme une diversification récente des acteurs du secteur, après l'ouverture en 2009 par le groupe Leclerc de son premier point de vente Audition E.Leclerc. Aujourd'hui, le marché est encore très atomisé, avec près de 1351 audioprothésistes indépendants sur les 3395 centres français. Néanmoins la concentration est en marche, avec des groupes spécialisés qui développent leur propre réseau, souvent à coup de croissance externe accélérée. Parmi les plus importants, le français Audika représente 11 ,9% des centres (406), suivi de près par l'italien Amplifon (9,4%, soit 321 centres). Suivent les centres mutualistes avec 291 points de vente, et les enseignes coopératives (Audition Santé, Entendre, Audio 2000...) avec 1026 centres. Enfin, au-delà de la distribution généraliste, les opticiens que sont Grand Audition, Optical Center ou plus récemment Alain Afflelou veulent miser sur d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant