Le marché européen pèse sur le 3e trimestre du cimentier Holcim

le
0
BAISSE DU CA ET DES BENEFICES TRIMESTRIELS DU SUISSE HOLCIM
BAISSE DU CA ET DES BENEFICES TRIMESTRIELS DU SUISSE HOLCIM

ZURICH (Reuters) - Le cimentier suisse Holcim a fait état lundi de résultats en baisse au troisième trimestre, une hausse des volumes en Inde et aux Etats-Unis n'ayant pas compensé l'effet négatif à la fois d'effets de changes défavorables et de difficultés sur les marchés européen et latino-américain.

Holcim, dont le projet de fusion avec le français Lafarge a été formellement notifié la semaine dernière auprès de la Commission européenne, a ainsi vu ses ventes reculer de 2,1% sur la période, à 5,18 milliards de francs suisses (4,29 milliards d'euros).,

Le bénéfice net du groupe s'est replié de 4,7%, à 447 millions. Les analystes interrogés par Reuters attendaient un chiffre d'affaires à 5,27 milliards de francs suisses et un bénéfice net à 459 millions.

L'action Holcim, en hausse de 2% depuis le début de l'année, cédait 1,17% à 67,35 francs dans les premiers échanges alors que l'indice regroupant les valeurs européennes liées à la construction était inchangé.

Les effets de change négatifs, dont surtout un recul des devises de pays émergents face au franc suisse, ont déjà amputé le chiffre d'affaires de Holcim de quelque 1,05 milliard de francs suisses sur les neuf premiers mois de l'année.

Hors cet impact de changes négatif, le chiffre d'affaires sur le seul troisième trimestre aurait augmenté de 0,9%.

Outre les Etats-Unis et l'Inde, Holcim a fait état de volumes en hausse aux Philippines, au Maroc et en Russie.

En revanche, en Europe, les perspectives restent incertaines, avec notamment un ralentissement de la croissance en Allemagne et en France. Le groupe a dit ainsi ne plus anticiper de hausse des volumes dans la région.

Dans le cadre de leur projet de rapprochement soumis à Bruxelles, Holcim et Lafarge entendent toujours finaliser leur fusion au cours du premier semestre 2015.

Les deux groupes, dont le projet de rapprochement impose des cessions d'actifs pour obtenir le feu vert des autorités de la concurrence, ont dit fin octobre être en négociations avec des acheteurs potentiels.

Ils ont dressé début juillet une liste de 3,5 milliards d'euros d'actifs à vendre afin de supprimer des doublons géographiques. Ces activités pèsent pour environ 10% du chiffre d'affaires combiné de Lafarge et de Holcim.

Dans la foulée de l'annonce des résultats de son concurrent, l'allemand HeidelbergCement a dit ne pas avoir l'intention de soumettre une offre pour les actifs mis en vente par Lafarge et Holcim.

(Caroline Copley; Patrick Vignal et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant