Le marché du vin confronté à une hausse continue de la demande

le
0
Deux récentes études prospectives ont créé une polémique. Le déclin des producteurs traditionnels inquiète.

À moins d'une semaine d'un des grands rendez-vous annuels des amateurs de vin, la vente des Hospices de Beaune, deux études contradictoires sur l'évolution du marché mondial du vin viennent d'être publiées. La banque américaine Morgan Stanley a lancé un véritable pavé en annonçant récemment qu'elle tablait sur une possible pénurie du marché du vin au niveau mondial en raison de la baisse des capacités de production et de la hausse de la demande. En revanche, l'Organisation internationale du vin (OIV) est plus sereine sur les fondamentaux du marché. En effet, l'institution internationale, qui rassemble 45 pays producteurs exceptés les États-Unis, s'appuie sur l'augmentation de près de 9 % de la production viticole mondiale cette année. Elle passera ainsi à 281 millions d'hectolitres (Mhl) en 2013 contre 258 Mhl en 2012.

Dans l'Union européenne qui r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant