Le marché du vélo est en plein essor

le
0

Pour faire du sport ou aller au travail, les Français n'hésitent plus à enfourcher leur vélo. Les ventes du mythique deux-roues ont augmenté de 7% en 2014. De quoi être véritablement à la fête ce week-end.

Certains le considèrent comme bobo, ringard voire même dangereux mais il a le vent en poupe! La fête du vélo a lieu ce week-end et il y a de quoi festoyer. Le nombre d'exemplaires vendus a en effet augmenté de 7% en 2014, selon des chiffres diffusés par RTL. Près de 3 millions de deux-roues ont ainsi été achetés en France, une croissance notable par rapport aux années précédentes.

Le marché du deux-roues s'étoffe d'années en années, ce qui explique son retour en force: vélos couchés, tricycles, vélos pliables, vélos qui se rangent dans une malette (bikoff), fixies (vélo à pignon fixe)... il y en a pour tous les goûts. Mais celui qui porte le secteur est incontestablement le vélo à assistance électrique. Il s'en est vendu 80.000 en 2014. C'est la plus grosse croissance dans ce secteur qui pèse désormais 2 milliards d'euros, avec un chiffre d'affaires qui a augmenté de 8,5% l'année passée. Ce vélo, qui fonctionne avec l'assistance d'un petit moteur, est notamment prisé pour les excursions sur les sentiers de montagne.

Un moyen de transport qui prend de l'ampleur

Pas très encombrant, non polluant et surtout bon marché, le vélo est un moyen de transport de plus en plus ancré dans les modes de déplacement des Français. Selon une enquête menée par la DRIEA en 2012, le nombre de déplacements à vélo a été multiplié par deux entre 2001 et 2010 «pour atteindre 650.000 déplacements au quotidien». Ce moyen de transport est particulièrement développé dans les grandes villes de France et en premier lieu à Paris, où la circulation est souvent difficile et la pollution visible.

Un changement des usages qui correspond à la mise en place des vélos en libre service, disponibles maintenant dans 38 villes en France. Ce service, dont le coût de la maintenance reste élevé, a largement contribué à l'essor du marché du vélo en incitant les Français à ressortir leurs bicyclettes. Et le vélo a un grand avenir devant lui: toute une série d'objets connectés (casque intelligent, pédale avec localisation) et d'applications pratiques (réparation, circuits de randonnées, jeux) ont vu le jour ces derniers temps. Plus récemment encore, c'est un vélo entièrement connecté et imprimé en 3D qui a fait son apparition sur le marché: le Solid Bike.

Le 21 mai, l'Assemblée Nationale a confirmé l'«indemnité kilométrique vélo», mesure controversée qui a été introduite dans le projet de loi sur la transition énergétique. Expérimentée en 2014 par 10.000 salariés, les résultats ont montré un regain de l'intérêt pour le vélo. De quoi doper encore ce marché déjà en pleine expansion.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant