Le marché du véhicule électrique en Europe a progressé de 61% en 2014

le
0
Le marché du véhicule électrique en Europe a progressé de 61% en 2014
Le marché du véhicule électrique en Europe a progressé de 61% en 2014

Le marché européen du véhicule électrique a progressé de 60,9% en 2014, France et Norvège représentant à eux seuls plus de la moitié des immatriculations, a annoncé vendredi une association de promotion des voitures électriques.Au total, "65.199 voitures (électriques) particulières et utilitaires ont été enregistrées en Europe en 2014, soit une progression de 60,9% par rapport à 2013", a indiqué Avere-France dans un communiqué.La Norvège a représenté l'an dernier le premier marché pour ce type de véhicules, avec 18.649 immatriculations, soit le double des ventes enregistrées en 2013. Dans ce pays, plus d'une voiture vendue sur dix est électrique, un succès que l'Avere attribue principalement "aux mesures incitatives à l'acquisition et à l'usage mises en place par les pouvoirs publics, qui rendent l'offre électrique plus compétitive que les motorisées thermiques".La France arrive en seconde position avec 15.046 immatriculations devant l'Allemagne (8.804) et le Royaume-Uni (7.370).Avec plus de 43.000 modèles enregistrés depuis 2005, la France reste toutefois le pays d'Europe où l'on compte le plus de véhicules électriques en circulation, souligne Avere-France. L'association estime que le pays devrait conserver cette première place en 2015, grâce aux "nouvelles politiques publiques de soutien à la filière".Elle cite notamment le maintien du bonus écologique de 6.300 euros, qui devrait être renforcé par "l'adoption du superbonus en milieu d'année", le crédit d'impôt de 30% pour installer un système de recharge à domicile et le développement d'un maillage national en infrastructures de recharge.Par modèle, la Nissan Leaf arrive en tête, avec 14.385 voitures vendues, devant la Zoe de Renault (10.980), la Tesla Model S et la BMW i3 (5.170).L'association table sur une poursuite de la croissance du marché en 2015, tirée par "l'arrivée de nouveaux modèles constructeurs" ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant