Le marché du mobile, en ralentissement et saturé d'acteurs

le
0
Le marché du mobile, en ralentissement et saturé d'acteurs
Le marché du mobile, en ralentissement et saturé d'acteurs

Avec le lancement de son Pixel, le géant de l'internet Google part à l'assaut d'un marché du mobile en ralentissement, où la concurrence est féroce, où les destins se brisent rapidemment et où le salut passe par une offre toujours plus abondante.Ces dernières années, le secteur a en effet connu une multiplication des acteurs, globaux ou régionaux, tout en étant confronté à un ralentissement global des ventes.Après une croissance à deux chiffres du marché jusqu'en 2015, le cabinet Gartner s'attend en effet à une petite progression de 4,5% pour l'année en cours, pour continuer à ralentir par la suite."Nous sommes sur un marché très concurrentiel", confirme Roberta Cozza, directrice de recherche chez Gartner, "les opportunités de croissance sont réduites, à moins de prendre des part de marché à la concurrence".Avec des appareils qui ne se différencient plus énormément en termes de performance, la valeur se fait à présent sur les services ou objets associés, un virage qui donne des idées aux géants américains du numérique.En la matière, Google ne vient que copier ce que d'autres, de Microsoft à Amazon, ont tenté avant lui, sans beaucoup de réussite. Même Facebook tente de s'y mettre."Le modèle suivi est celui d'Apple, qui malgré son repli réalise encore des marges impressionnantes. Les Facebook, Amazon ou Google tentent d'y aller car ils ont compris l'intérêt de maîtriser à la fois la fabrication et les applications et services", explique Jérôme Lavigne, directeur technique du cabinet de conseil Niji.Mais tous tentent de se faire une place sur un marché où les acteurs, en particulier asiatiques, sont toujours plus nombreux.A une époque pas si lointaine, où les téléphones portables ne servaient qu'à passer des coups de fil et envoyer des sms, les leaders du marché étaient européens, Nokia, Ericsson, Alcatel en particulier, ou américains, avec Motorola.Aujourd'hui, plus aucun ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant