Le marché du livre résiste encore

le
0
INFOGRAPHIE - Les ventes des libraires ont reculé de 1,5% l'an dernier. Les graves difficultés de Virgin ne doivent pas cacher les performances de plusieurs enseignes très dynamiques.

Les temps changent. En 1988, quand Virgin s'est installé sur les Champs-Élysées à Paris, certains s'inquiétaient de la menace hégémonique que faisait peser le «mégastore» sur les librairies de quartier. Aujourd'hui, l'enseigne, placée en redressement, pourrait disparaître. La faute à Amazon, comme le laissent entendre certains, dont la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti?

La montée en puissance d'Internet, qui représente désormais 12 % des ventes, est en réalité une donnée du problème parmi d'autres. Selon des chiffres que s'apprête à communiquer le panéliste GfK, le marché du livre physique en France a reculé de 1,45 % l'an dernier, à 3,8 milliards d'euros. Il est donc loin de s'effondrer, alors que, dans le même temps, les ventes de livres numériques demeurent ma...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant