Le marché du jouet rattrapé par la crise

le
0
Après un millésime exceptionnel en 2011, ce Noël s'annonce moins fastueux avec des achats plus tardifs et une quête de la promotion, notamment sur Internet, encore plus déterminée.

Le compte à rebours a commencé. À J-24, fabricants de jouets et distributeurs sont dans les starting-blocks pour le millésime 2012 de Noël. Cette année, pas question pour le Père Noël de se serrer la ceinture. Malgré la crise, il devrait garnir sa hotte avec autant de générosité pour assouvir les désirs les plus secrets des enfants. «Nous sommes confiants dans le fait que cette année encore, les enfants seront épargnés par les arbitrages budgétaires des parents», estime Pierre Laura, président d'Hasbro France. «Noël reste une parenthèse dans un quotidien morose», renchérit Franck Mathais, porte-parole de La Grande Récré. L'enseigne table même sur une augmentation du budget consacré par les parents aux jouets et jeux. Il devrait s'élever cette année à 116 euros par enfant (+ 16 %), s...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant