Le marché des terres rares en passe de rebondir

le
0

Les prix des terres rares avaient littéralement explosé en 2011, avant que la demande ne s'effondre. Selon les experts, ce marché serait en passe de rebondir.

Un engouement rapidement retombé

Les terres rares, ce groupe de métaux ayant connu un grand engouement en 2011, avant de voir la demande faire marche arrière, devraient faire l'objet d'un besoin grandissant au cours de la prochaine décennie. Selon le cabinet de recherche Adamas Intelligence, spécialiste des métaux critiques : « La croissance de la demande mondiale des terres rares [...] va s'accélérer d'une année sur l'autre » entre 2020 et 2025, ce qui entraînera l'ouverture de nouvelles mines.

Des composants liés aux énergies renouvelables

Si les besoins en terres rares s'étaient effondrés, c'est en partie parce que plusieurs technologies dans lesquelles ils étaient utilisés se sont vues progressivement remplacées (tubes fluorescents, batteries NiMH, disques durs...). Mais ils intègrent également plusieurs dispositifs liés aux énergies renouvelables (éoliennes terrestres et maritimes, véhicules hybrides et électriques...), un secteur qui devrait exploser dans un futur proche, entraînant l'évolution du marché des terres rares.

La Chine, premier producteur de terres rares

Le principal exportateur de terres rares est aujourd'hui la Chine, à l'origine de près de 95 % de la production mondiale. Cependant, le pays est également le premier consommateur de ces matériaux, et verra ses besoins augmenter avec ceux du reste du monde. Le marché pourrait connaître certains changements, la Chine devenant à terme importatrice de certaines terres rares, comme le néodyme.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant