Le marché des résidences étudiantes a encore du potentiel

le
0

La demande de logements étudiants est toujours en progression alors que l’offre reste insuffisante. Ce déséquilibre ouvre encore un potentiel de développement aux résidences étudiantes. Et ce, d’autant plus que les effectifs de jeunes poursuivant des études dans l’enseignement supérieur vont continuer d’augmenter alors qu’ils souhaitent plus rapidement quitter le logement familial. Une étude de Xerfi Precepta recence plus de 1.280 résidences étudiantes représentant déjà 162.000 logements. Ce parc devrait croître de l’ordre de 1,5 % par an en moyenne et compter ainsi–65 établissements en 2020. Cette progression modérée est liée en partie, selon Xerfi, à la fin du dispositif fiscal Censi-Bouvard (à la fin de cette année, NDLR). Reste donc aux résidences étudiantes à se distinguer parmi l’offre comprenant des résidences universitaires et des logements privés dans le parc locatif diffus et à attirer non seulement les étudiants mais aussi les investisseurs. La structure du marché des résidences étudiantes est très concentrée, les 5 premiers exploitants représentant 40% du parc.

Xerfi-Precepta – Communiqué de presse du 19 septembre 2019

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant