Le marché des patchs sous pression face au succès de l'e-cigarette

le
0

Les substituts nicotiniques accusent une baisse de leurs ventes, selon certains fabricants. Les acteurs de l''e-cigarette se défendent de les concurrencer.

«Le marché des substituts nicotiniques est en régression», constate Sophie Ragot, responsable marketing OTC et dermatologie pour le laboratoire GSK, qui fabrique les produits de la marque Niquitin. Le marché a «décroché depuis août-septembre 2013», date de forte croissance du marché des e-cigarettes et de la multiplication des points de ventes. Selon la spécialiste, deux tendances expliquent cette corrélation. D'abord une tendance de fond: l'e-cigarette est un nouveau produit. Ensuite, l'effet de mode qui fait exploser ses ventes.

Avec une baisse des ventes de 35% au dernier trimestre, les patchs sont «le premier substitut impacté car ils sont la première référence pour le client» qui cherche à arrêter de fumer, précise Sophie Ragot. Du côté du laboratoire Pierre Fabre Santé, qui commercialise les ma...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant