Le marché des ETF européens a rebondi en juin, annonce Lyxor

le
0

(AOF) - Dans son baromètre des tendances mensuelles sur le marché des ETF européens, Lyxor AM observe que les flux sur le marché des ETF européens ont légèrement rebondi en juin. Les Nouveaux actifs nets (NAN) se sont chiffrés à 3,5 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, ils s'élèvent à 14,1 milliards au total, contre 33,8 milliards pour le premier semestre 2015. L'encours total sous gestion est en hausse de 1% par rapport à la fin de l'année 2015, et se monte à 454 milliards d'euros, avec un impact marché limité (0,78%).

Après quatre mois consécutifs de sorties de capitaux, les ETF actions ont enregistré des flux positifs de 2,1 milliards d'euros. Leurs flux depuis le début de l'année restent négatifs, à -3,3 milliards.

Le rebond a notamment profité aux véhicules investis sur des actions européennes, qui ont bénéficié d'entrées de capitaux d'un montant de 639 millions d'euros. "Les investisseurs ont prudemment investi dans des produits actions de type Smart Beta en raison de la forte incertitude entourant les conséquences du Brexit", décrypte Lyxor. Pour le premier semestre, les flux de capitaux vers les ETF actions européennes restent en territoire négatif, à -7,1 milliards d'euros.

Les ETF actions américaines ont quant à eux poursuivi leur rebond avec une collecte de 888 millions d'euros (3 milliards d'euros depuis le début de l'année).

En revanche, les ETF actions asiatiques et émergentes n'ont pas profité de ce retour en grâce. "L'actualité économique défavorable a continué de plomber les ETF actions asiatiques, qui ont accusé des sorties de capitaux de 425 millions d'euros (3,8 milliards d'euros depuis le début de l'année). Les flux des marchés émergents sont entrés dans le rouge en juin après quatre mois de collecte positive, les investisseurs opérant une fuite vers la qualité", explique la société de gestion.

Sur le segment obligataire enfin, les entrées de capitaux en faveur des ETF obligataires ont poursuivi leur ralentissement, à 1,3 milliard d'euros. Ces flux ont principalement concerné les ETF axés sur les obligations d'entreprises investment grade (IG), qui ont récolté 1,4 milliard. Le segment IG européen a continué de bénéficier des achats d'actifs annoncés par la BCE, qui ont débuté en juin. Les sorties de capitaux ont repris sur le segment des emprunts d'Etat des marchés développés, à 848 millions d'euros, affectant principalement les titres européens.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant