Le marché de la voiture électrique stable en 2014 en France

le
16
LE MARCHÉ FRANÇAIS DES VOITURES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES DEVRAIT ÊTRE STABLE EN 2014
LE MARCHÉ FRANÇAIS DES VOITURES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES DEVRAIT ÊTRE STABLE EN 2014

PARIS (Reuters) - Les ventes de véhicules électriques et hybrides en France devraient finir l'année sur une note relativement stable, selon l'Avere, pour qui l'impact positif de l'élargissement du décret sur le bonus écologique est compensé par le recul des immatriculations d'utilitaires électriques et de voitures hybrides.

L'année 2014 marquerait alors un coup d'arrêt pour ces motorisations innovantes après le bond des années précédentes, notamment +50% pour les voitures électriques et +42% pour les utilitaires légers en 2013.

Selon le dernier baromètre de l'Association pour le développement de ces nouveaux types de mobilité publié lundi, il s'est immatriculé le mois dernier en France 1.077 voitures électriques, soit une hausse de 1,7% par rapport à octobre 2013. Après un début d'année très difficile, les ventes ont rebondi depuis septembre, quand le gouvernement a élargi le bonus écologique de 6.300 euros aux voitures acquises en location longue durée et avec option d'achat.

En revanche, les ventes d'utilitaires légers électriques ont trébuché de 17% environ, après -23% en septembre, le climat économique morose conduisant les entreprises à retarder le renouvellement de leur flotte avec ce type de motorisation.

"Sur un marché automobile français globalement en recul, les segments électriques et hybrides restent dynamiques", commente Joseph Beretta, président de l'Avere-France, cité dans un communiqué. "Ils devraient, malgré une baisse tendancielle des immatriculations des hybrides, se maintenir au niveau des résultats de l'année 2013."

Sur un marché hybride dominé par Toyota pour l'essence, et par PSA Peugeot Citroën pour le diesel, Les ventes ont encore baissé de 19%, victimes notamment d'un attentisme croissant des automobilistes avant l'arrivée des hybrides rechargeables, la solution technologique en passe de s'imposer chez tous les constructeurs.

Malgré l'accélération de 2013, le marché reste confidentiel si on le compare à l'ensemble des immatriculations enregistrées sur le sol français: 8.800 voitures électriques et 5.200 utilitaires légers, sur un marché total de 1,8 million de véhicules particuliers et 367.000 camionnettes et fourgons.

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • alain..c le lundi 10 nov 2014 à 17:03

    IoI cette technologie fait tres mal et les états d"ame des uns et des autres n'y peut rien. Pour développer un réseau pour développer et recycler des batteries il faut là aussi créer de nombreux emplois. Et si nos politiques savaient réfléchir par eux-mêmes ils verraient que l'hybribe rechargeable et un bon allié des ENR. Je peux développer mais c'est un peu long .

  • dupon666 le lundi 10 nov 2014 à 16:55

    et puis quelqu'un qui utilise son vehicule le jour et le recharge la nuit ne serait pas tres avancé avec des panneaux solaires

  • pierry5 le lundi 10 nov 2014 à 16:54

    Il faudrait lourdement taxer les panneaux pour récupérer les taxes et accises perdues. Ceci dit, avons nous, particuliers, intérêt au développement important de ce type d'hybride ce serait une arme à double tranchant car il ne faut pas oublier que derrière la consommations de carburants, il y a des millions de personnes qui travaillent.

  • M9374959 le lundi 10 nov 2014 à 16:50

    à tous les rabat-joies qui sont contre ,et si on laissait le choix aux acheteurs , diesel , essence , gpl ,électrique hybride ou non , il y a de la place pour toutes les technologies !!

  • dupon666 le lundi 10 nov 2014 à 16:46

    les petits malins seraient de la retape comme en espagne...les panneaux solaires sont taxés

  • pierry5 le lundi 10 nov 2014 à 16:44

    Ni les gouvernements ni les compagnies pétrolières n'ont intérêt à promouvoir ce système. Ce serait une razzia sociale.

  • pierry5 le lundi 10 nov 2014 à 16:43

    Je pense que les hybrides rechargeables seraient une catastrophe pour les gouvernements. Le type malin ferait installer des panneaux solaires avec lesquels il pourrait recharger ses batteries. Il ne risque pas de rester sur le bord de la route grâce au moteur thermique. Sa consommation serait minimale donc les accises et taxes qu'il paierait mininales également.

  • alain..c le lundi 10 nov 2014 à 16:32

    réflechissez la seule voiture qui ait de l'avenir d'est les hybrides RECHARGEABLES , le soir tu te connectes au réseau et le lendemain tu peux faire 80km en mode électrique si tu dois faire 100km tu passes sur 20km en mode thermique. Mais là pour nos constructeurs et pour l'Etat c'est dure à comprendre. On a 15 ans pour mettre un chargeur dans chaque garage. c'est moins dur que d'aller sur la lune

  • dupon666 le lundi 10 nov 2014 à 16:23

    sans oublier que si elle se generalisait,le reseau electrique français est entierement à revoir

  • birmon le lundi 10 nov 2014 à 16:22

    La voiture électrique à beaucoup de qualités mais en France on ne trouve pas d'infrastructures permettant de recharger rapidement sur les grands itinéraires. C'est rédhibitoire.