Le marché de la musique a amorcé une transition

le
0
INFOGRAPHIE - Le Figaro publie en exclusivité le rapport annuel «L'économie de la production musicale» du SNEP. Il révèle un marché de la musique en pleine restructuration et des usages en profonde mutation.

Il y a dix ans, le service de partage de fichiers Napster fermait ses portes. Cela reste une bien petite victoire pour l'industrie de la musique, qui n'a pas réussi, depuis, à mettre fin au piratage de la musique sur Internet et vu ses revenus s'éroder année après année. Mais pour la première fois, en 2010, les maisons de disques ont repris confiance.

En France, la mise en œuvre de la riposte graduée par Hadopi a été un des événements majeurs de l'année écoulée. En parallèle, l'offre légale sur Internet a continué de se développer et de s'adapter aux usages des internautes. Des évolutions qui ont eu un impact sur le marché de la musique, dont le bilan complet est dressé par le Syndicat national de l'édition phonographique (SNEP) dans son rapport annuel L'économie de la production musicale 2010, que Le Figaro publie dans son intégralité.

Les ventes numériques ont ainsi progressé de 14 %, en France, en 2010, pour atteindre plus de 88 millions d'euros. Ce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant