Le marché de la construction retrouve sa vigueur

le
0

Sur un an, les ventes de logements neufs ont bondi de 18,7% (à fin juin) pour atteindre un pic en 9 ans. D’excellents chiffres confirmant la santé retrouvée des mises en chantier et des permis de construire accordés.

Quelques jours après les statistiques concernant les permis de construire et les mises en chantier, le ministère de l’Environnement vient de publier les bons chiffres des réservations à la vente de logements neufs. À raison de 33.105 unités au deuxième trimestre en France, cela pèse désormais 18,7% de plus qu’un an plus tôt. Dans le même temps, le nombre de logements mis en vente a progressé de 24,2%, à 35.900 unités, un plus haut depuis 2007.

L’encours des logements proposés à la vente s’établissait à 101.155 fin juin, un total en léger retrait (-0,5%) par rapport à la même période un an plus tôt. Il va donc falloir reconstituer des stocks face à l’importance de la demande. La hausse des ventes a été de 18,1% pour les appartements, à, 30.300 unités, et de 26,8% pour les maisons individuelles (2.800). S’agissant des appartements, l’encours proposé à la vente est resté quasi stable à 92.600 et la hausse des ventes a permis de réduire sensiblement le délai moyen d’écoulement des logements à 3,1 trimestres, contre 3,8 un an plus tôt. Les prix de vente, quant à eux, ont peu évolué sur un an (+0,3% pour atteindre en moyenne 3.930 euros le mètre carré.

Annulations en hausse

De leur côté, les annulations augmentent de 10,8 % par rapport à l’année dernière mais de manière moins marquée que les réservations. La reprise du marché (mises en vente et réservations) est marquée dans les zones les plus tendues (classées administrativement A, Abis et B1). Pour la zone B2, la hausse des réservations est plus modeste et les mises en vente n’ont redémarré que depuis le début de l’année. En zone C, le marché reste déprimé avec des mises en vente et des réservations en recul.

La majorité des régions continuent de suivre cette tendance nationale à la hausse, seules les régions de Normandie et de Provence-Alpes-Côte d’Azur ont des mises en vente en baisse ce trimestre. L’encours de logements neufs proposés à la vente diminue sensiblement dans toutes les régions sauf dans cinq régions comprenant notamment l’Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais-Picardie et la Corse.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant