Le marché de l'immobilier parisien

le
0

Comme dans le reste de la France, Paris traverse une crise du secteur immobilier. Les ventes de logements sont en chute dans le neuf comme dans l'ancien. Les prix sont en baisse.

Une baisse des ventes immobilières

La capitale accuse sérieusement la crise financière. L'année 2012 a été difficile, avec des chiffres de ventes immobilières à la baisse : une diminution de 17,9 % a été enregistrée dans le neuf, avec 86 200 ventes effectuées. Les estimations pour 2013 ne sont guère plus optimistes, avec une chute attendue de 25 %, pour les maisons individuelles.

Du côté des biens anciens également, les ventes sont en berne avec une baisse de 12 % en 2012, soit 27 690 ventes concrétisées.

Les prix à la baisse

La France entière connait une diminution des prix de vente dans l'immobilier, de l'ordre de 7 à 10 %. À Paris, la baisse du nombre de ventes a également influencé les prix vers la décroissance. Selon les projections chiffrées des professionnels du secteur, la baisse des prix pourrait atteindre 5 % pour les biens parisiens. Un effet de la crise financière, qui a contribué à freiner les acquisitions.

De fait, les prix avaient atteint des niveaux très élevés. Dans le 6e arrondissement, le prix au m² dépassait 14 000 ?. Le prix moyen au 31 décembre 2012 était de 8 270 ?.

Des taux de crédit faibles

Le marché de l'immobilier parisien bénéficie néanmoins des taux de crédits faibles, depuis le deuxième trimestre 2013. Cette tendance se poursuit avec un taux moyen sur 20 ans de 3,91 %.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant