Le marché automobile sous pression en 2011

le
0
La filière mise sur le boom de la demande en provenance des marchés émergents et le lancement de nouveaux produits pour compenser le contrecoup attendu de la fin du dispositif de soutien.

L'année 2010 aura été une bonne surprise pour les constructeurs automobiles français. «Grâce au double effet de la prime à la casse et à un début d'embellie de l'économie après la crise de 2008-2009, les ventes de véhicules en France devraient atteindre 2,2 millions d'unités cette année», souligne Guillaume Josselin, directeur marketing de Renault France. Le constructeur (y compris Dacia) devrait s'adjuger une part de marché d'environ 28%, en hausse de deux points par rapport à l'année précédente. «Nos produits répondent très bien à la demande des clients qui profitent de la prime à la casse», explique-t-il. Autre raison du succès de Renault cette année : la marque low-cost Dacia. «Elle aura réalisé plus de 100.000 ventes en France en 2010, une performance impressionnante pour une marque qui n'est connue que depuis cinq ans sur le marché français.»

De son côté, PSA Peugeot Citroën a revu ses prévisions pour le marché européen à la hausse en cour

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant