Le marché automobile français s'installe dans la crise

le
10
LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE
LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont à nouveau chuté en février, pour le 15e mois d'affilée, signe que la crise du marché reste structurelle en ce début d'année.

Il a été immatriculé le mois dernier dans l'Hexagone 143.366 véhicules particuliers, soit une baisse de 12,1% en données brutes, a annoncé vendredi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

"On reste dans la tendance du mois dernier, le marché est toujours très sinistré", a commenté un porte-parole du CCFA. "La baisse s'installe, les Français et les étrangers reculent à peu près à l'identique, ce qui montre que la crise est toujours là."

En janvier, les immatriculations avaient déjà chuté de 15%, en données brutes et corrigées des jours ouvrables (CJO). Il faut remonter à novembre 2011 pour retrouver un mois de hausse du marché français d'une année sur l'autre.

Février ayant compté un jour ouvrable de moins que le même mois de 2012, la baisse en données CJO ressort à 7,7% le mois dernier.

Sur les deux premiers mois de 2013, le marché s'est contracté de 13,5% en données brutes, et de 11,5% en données CJO, ce qui a conduit le CCFA à revoir à la baisse vendredi sa prévision pour l'année.

Le porte-parole du Comité a dit attendre désormais le marché français en repli de 5% au mieux, alors qu'il l'espérait jusqu'ici stable d'une année sur l'autre. Ce nouveau pronostic est plus conforme à la fourchette de -3 à -5% qui fait actuellement consensus dans la profession. En 2012, les ventes de voitures neuves en France se sont effondrées de 14%.

LE HAUT DE GAMME GERMANIQUE N'EST PLUS ÉPARGNÉ

Rares sont les constructeurs qui sortent indemnes de ce marasme, les Français baissant de 13,6% tandis que les marques étrangères reculent de 10,2%.

PSA Peugeot Citroën, en grande difficulté financière, a vu ses immatriculations chuter à nouveau de 15,5%, la marque Citroën (-22,2%) éclipsant de nouveau la relative résistance dont a fait preuve la marque Peugeot (-9,1%).

Avec une baisse limitée à 10,8%, le groupe Renault a fait mieux que le marché, mais uniquement grâce à sa marque low cost Dacia (+37,3% grâce à la nouvelle Sandero), alors que la marque au losange a trébuché à nouveau de 19,5% après son embellie de janvier.

Volkswagen a pour sa part continué à résister, comme en 2012, mais vu néanmoins ses immatriculations baisser de 7,5% le mois dernier.

Tous les généralistes sont à la peine, mais Fiat (-11,8%) a mieux tenu que Ford (-33,4%) grâce à sa marque éponyme.

Dans le trio haut de gamme germanique, c'est la marque BMW qui a tiré son épingle du jeu en février (+2,1%) face à ses deux compatriotes Audi (VW) (-0,6%) et Mercedes (-8,5%), gagnés à leur tour par l'attentisme des clients.

"Cela prouve que lorsqu'un marché est durablement faible, tout le monde finit tôt ou tard par être touché", observe Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile. "Mais bien que 2013 ait mal démarré, on pourrait avoir néanmoins un début de stabilisation des prises de commandes, et donc de la baisse du marché, au cours des prochains mois."

Deux groupes asiatiques se sont distingués le mois dernier: Toyota (+12,3% grâce aux lancements récents de la compacte Auris hybride et du nouveau monospace Verso) et la marque Hyundai (+24,3%).

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • KAFKA016 le vendredi 1 mar 2013 à 13:09

    Plus de moyens d'acheter une objet qui perd 50% de sa valeur en 3ans + taxes + assurance + harcellement flics ....

  • gustav10 le vendredi 1 mar 2013 à 13:05

    On parle de la paye : commençons par baisser les salaires de tous les cadres supérieurs de ces entreprises et des dirigeants, ainsi que les marges des concessions dont les patrons se servent allègrement. Est-il nécessaire de payer aussi cher des gens qui ont démontré leurs incompétence par leurs erreurs de prévision et de stratégie et qui, de plus, ne sont pas responsables sur leurs biens propres de leurs erreurs? Est-ce également aux entreprises de rémunérer les délégués syndicaux ?

  • M3435004 le vendredi 1 mar 2013 à 12:44

    "Voilà le résultat à maintenir les salaires au plus bas .. "M5856710. Vous méritez : 1°le prix Nobel de l'économie, 2°celui de l'honnêteté intellectuelle et 3°....un stage chez Volkswagen.....Savez vous seulement ce que c'est de faire la paye tous les mois ?

  • M1531771 le vendredi 1 mar 2013 à 12:27

    Allé mes petits bouchons, achetez achetez des voitures et après on vous la mettra bien profond avec de nouvelles taxes....!!!Ce gouvernement va avoir ce qu'il mérite !

  • o.top le vendredi 1 mar 2013 à 10:52

    le pays est mort : la seule activité économique qui fonctionne c'est LES TAXES, RADARS, IMPOTS NOUVEAUX, CONTRATS AIDES ! on en a pour 20 ans à s'en remerttre !

  • hz273144 le vendredi 1 mar 2013 à 10:49

    j'ai quelques idées pour relancer la vente de voitures neuves, doubler encore une fois le malus ecologique, taxer le diesel plus que l'essence et d'un seul coup, tripler le nombre de radards fixes et mobiles par ex

  • M5856710 le vendredi 1 mar 2013 à 10:13

    Voilà le résultat à maintenir les salaires au plus bas au nom de la Sainte Compétitivité.Faux pas être bien malin pour penser que les français allaient continuer de consommer avec un pouvoir d'achat peau de chagrin !!!

  • M5856710 le vendredi 1 mar 2013 à 10:08

    Augmentez le pouvoir d'achat des salariés, augmentez le SMIC et les français seront ravis de pouvoir s'acheter une voiture neuve.

  • M1531771 le vendredi 1 mar 2013 à 09:57

    Nous n'avons que ce que nous méritons !

  • M931269 le vendredi 1 mar 2013 à 09:38

    Je propose une petite taxe...une de plus....sur le diesel.....!