Le marché automobile américain semble avoir bien débuté l'année

le
0
LE MARCHÉ AUTOMOBILE AMÉRICAIN A BIEN DÉBUTÉ L'ANNÉE
LE MARCHÉ AUTOMOBILE AMÉRICAIN A BIEN DÉBUTÉ L'ANNÉE

par Bernie Woodall

DETROIT (Reuters) - Les ventes de voitures aux Etats-Unis semblent avoir augmenté plus que prévu en janvier, montrent les premiers chiffres publiés mardi, le marché continuant de bénéficier de la faiblesse des prix à la pompe, de celle du coût des crédits et de la poursuite de la croissance économique.

Cette conjonction favorable, qui a déjà permis au marché d'inscrire un record en 2015, a visiblement permis en janvier de compenser deux jours ouvrés perdus par rapport à l'an dernier et l'impact de la tempête de neige qui a touché la côte est du pays.

Mark LaNeve, directeur des ventes de Ford, a précisé mardi que les cinq derniers jours de vente du mois avaient été bons, ce qui a contribué à rattraper la baisse d'activité liée à la météo. Les ventes du groupe ont néanmoins reculé de 2,6% sur l'ensemble de janvier.

General Motors, le numéro un du marché américain, a, lui, fait état d'une hausse de 0,5% de ses ventes.

Les deux groupes ont ainsi légèrement dépassé les attentes des prévisionnistes interrogés par Reuters.

Fiat Chrysler Automobiles a pour sa part fait état d'une hausse de 7% de ses ventes mensuelles, grâce entre autres au succès de Jeep, qui affiche un bond de 15%.

Les ventes de Nissan ont quant à elles progressé de 1,6% par rapport à janvier 2015, le dynamisme de ses SUV, crossovers et pick-ups ayant compensé le recul de 16% de l'Altima, qui reste son modèle le plus vendu.

Les analystes s'attendaient à un léger recul des ventes de Nissan et à une hausse plus limitée pour Fiat Chrysler.

GM SE DIT OPTIMISTE

Vingt-sept économistes interrogés par Reuters prévoient en moyenne pour janvier une baisse de 5% du marché dans son ensemble, en tenant compte du moindre nombre de jours ouvrés et de la tempête de neige. Ford estime le marché à 1,14 million de véhicules en janvier, en repli de 2% à 3%.

Sur la base des premiers chiffres disponibles, janvier pourrait donc fournir une bonne base pour permettre au marché d'inscrire cette année un nouveau record de ventes après celui de 2015.

Même si de nombreux investisseurs estiment que le secteur pourrait bientôt atteindre un plateau, les constructeurs continuent d'afficher leur optimisme, à l'instar de GM.

"Nous pensons que les fondamentaux du secteur, comme l'âge du parc automobile, la bonne gestion des niveaux de stocks, la gamme de prix des voitures d'occasion, la disponibilité du crédit et la faiblesse des prix de l'essence, vont soutenir la hausse des ventes en 2016", a dit Mustafa Mohatarem, l'économiste en chef du groupe. "De plus, la situation financière des ménages est bonne et le marché du travail continue de s'améliorer."

GM prévoit pour janvier des ventes globales de 17,5 millions de véhicules en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières (CVS). Vingt-sept économistes interrogés par Reuters prévoient en moyenne un marché à 17,4 millions. En 2015, le marché automobile américain a connu une année record avec 17,39 millions de véhicules vendus, selon WardsAuto, qui fournit les données utilisées par l'administration américaine.

(Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant