Le marché automobile américain en hausse de 13,5% en 2012

le
0
LES VENTES D?AUTOMOBILES EN HAUSSE DE 13,5% EN 2012 AUX ÉTATS-UNIS
LES VENTES D?AUTOMOBILES EN HAUSSE DE 13,5% EN 2012 AUX ÉTATS-UNIS

par Bernie Woodall et Ben Klayman

DETROIT (Reuters) - Les ventes de voitures ont augmenté de 9,1% aux Etats-Unis en décembre, couronnant ce qui restera comme la meilleure année depuis 2007 même si les constructeurs américains ont perdu des parts de marché face à la concurrence étrangère.

Soutenues par la lente reprise de l'économie, des facilités de crédit plus accessibles et le besoin de remplacer un parc vieillissant, les ventes automobiles sur le territoire américain ont progressé de quelque 13,5% en 2012 pour atteindre 14,5 millions de nouveaux véhicules vendus.

Dans la décennie précédant la récession de 2008, le marché américain tutoyait les 17 millions d'unités par an.

General Motors a annoncé avoir augmenté ses ventes de 5% par rapport à décembre 2011. Ford et Chrysler ont de leur côté affiché respectivement une croissance de 2% et de 10% de leurs ventes en décembre sur leur marché national.

Wall Street a salué ces bons résultats en propulsant GM et Ford à leurs plus hauts depuis juillet 2011, avec des gains respectifs de 2,37% et de 1,97%.

Sur l'ensemble de 2012, GM a accru ses ventes de 3,7% aux Etats-Unis, Ford de 4,7% et Chrysler de 21%.

Du côté des constructeurs japonais, Toyota a vu ses ventes américaines augmenter de 9% en décembre en rythme annuel, conformément aux attentes, et d'environ 27% sur l'année 2012. Honda a fait encore mieux avec une hausse de 26% de ses ventes américaines en décembre, mais c'est moins qu'attendu. Sur l'année, le chiffre est de +24%.

Les ventes de l'allemand Volkswagen aux Etats-Unis ont elles augmenté de 30% en décembre par rapport à décembre 2011 et de 31% sur l'année.

BMW et Mercedes (groupe Daimler) ont tous deux fait état d'une année 2012 record aux Etats-Unis avec des ventes en hausse de respectivement 36% et 9,5% sur le mois, et de 14% et 12% sur l'ensemble de 2012.

ATTENTION AUX HAUSSES D'IMPÔTS

Selon le cabinet d'études Polk, le marché américain devrait augmenter encore de près de 7% en 2013, avec 15,3 millions de véhicules vendus. Cette prévision correspond aux projections de GM et Ford alors que Toyota, plus prudent, table sur 14,7 millions d'unités.

Les professionnels redoutent toutefois que les incertitudes sur l'état de l'économie et les hausses d'impôts ne freinent la demande pour les voitures.

"On aurait aimé que toute la question du mur budgétaire soit réglée à Nouvel An et clairement ce n'est pas le cas", a ainsi relevé Jonathan Browning, patron de la filiale américaine de VW, lors d'une conférence téléphonique.

"Du point de vue du consommateur, cela prolonge la période d'incertitude".

Ellen Hughes-Cromwick, l'économiste de Ford, estime que la hausse de 2 points de pourcentage des impôts grèvera de 1.000 dollars le budget du ménage moyen. "C'est quelque chose qu'il faudra surveiller car cela pèsera sur le pouvoir d'achat des ménages", a-t-elle dit, tout en notant que le segment des voitures de luxe devrait être peu affecté.

L'autre motif d'inquiétude, pour les constructeurs américains, est la baisse de leurs parts de marché.

Celle de GM n'a pas été aussi faible depuis au moins 1960, et probablement depuis 1930, selon le magazine professionnel Ward's Auto.

Au début décembre, la part de marché de GM n'était plus que de 17,9%, contre 19,6% en 2011 et 23,5% en 2007. Le groupe de Detroit, sauvé de la faillite en 2009, conserve cependant son rang de numéro un aux Etats-Unis, devant Ford.

Chrysler, aujourd'hui contrôlé par Fiat, a au contraire de GM redressé sa part de marché à 11,1% contre 10,6% en 2011.

Au niveau des modèles, le pick-up F-Series de Ford est resté en tête des ventes en 2012, avec 645.316 unités vendues, devant un autre pick-up, le Silverado de Chevrolet.

Catherine Monin et Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant