Le marathon n'est pas si mauvais pour le coeur

le
0
Contrairement à une idée reçue, cette pratique n'augmente pas le risque d'accident cardiaque. Les spécialistes recommandent néanmoins de passer un examen médical avant de se lancer.

L'image du marathonien qui s'écroule, terrassé par une crise cardiaque, juste avant ou peu de temps après avoir franchi la ligne d'arrivée, est dans tous les esprits. Ces accidents tragiques, parfois relayés par des caméras de télévision, ont de quoi semer le doute: le sport, et notamment la course à pied, ne sont-ils pas censés améliorer notre forme physique et abaisser notre risque de succomber à un infarctus?

Une étude publiée cette semaine dans leNew England Journal of Medecine (NEJM) s'est penchée sur ce paradoxe apparent. Apparent car ses auteurs en sont arrivés à la conclusion que le fait de courir un marathon (42, 195 kilomètres) ou un semi-marathon «ne conduit pas à un risque accru d'attaque cardiaque». Selon eux ce risque est, au contraire, «bas et même inférieur à celui encouru en participant à un triathlon ou en faisant un jogging.»

Taux de mortalité de 1 sur 259.000

Le Dr Aaron Baggish, du Massachusetts General Hospital, et ses collègues ont anal

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant