Le marathon de New York annulé sur fond de polémique

le
0
APRÈS UNE CONTROVERSE, LE MARATHON DE NEW YORK FINALEMENT ANNULÉ
APRÈS UNE CONTROVERSE, LE MARATHON DE NEW YORK FINALEMENT ANNULÉ

par Martha Graybow et Larry Fine

NEW YORK (Reuters) - Le marathon de New York, prévu dimanche, a été annulé vendredi sur fond de polémique, des habitants de la ville, mais également certains coureurs et des hommes politiques estimant que le maintien de la course apparaissait comme un affront aux sinistrés de l'ouragan Sandy.

Le maire de la ville Michael Bloomberg avait donné mercredi son feu vert à l'organisation de l'épreuve, mais cette décision avait suscité de nombreuses critiques alors que les New-Yorkais souffrent toujours des dégâts de la tempête Sandy.

Quelques heures après avoir répété son intention de maintenir la compétition, Michael Bloomberg a publié un communiqué reconnaissant que l'événement constituait "une source de controverse et de division".

Des pétitions ont été mises en ligne pour appeler les participants à boycotter la course ou à y partir en empruntant le parcours à l'envers.

Bloomberg expliquait son intention de maintenir le rendez-vous en expliquant qu'il était de nature à redonner le moral à ses administrés après le passage de Sandy. Il avait rappelé que le marathon n'avait pas été annulé ou reporté après les attentats du 11 septembre 2001.

Mais au cours des derniers jours, de nombreuses personnes ont estimé que le maire de la ville était seulement intéressé par l'organisation d'un événement récréatif alors que les habitants vivant le long du parcours continuaient d'éprouver des difficultés.

Le New York Post rapportait vendredi que les organisateurs entendaient utiliser des générateurs électriques pour assurer les communications dans Central Park alors que nombreuses personnes sont toujours privées de courant, de chauffage et d'eau chaude.

"Nous ne pouvons pas tomber dans la controverse à propos d'un événement sportif aussi emblématique que celui-ci et oublier tous les efforts importants qui ont été accomplis après le passage de l'ouragan pour remettre la ville sur les rails", a expliqué Michael Bloomberg.

INQUIÉTUDE CROISSANTE

Le marathon attire chaque année plus de 40.000 participants auxquels sont distribués des ravitaillements en eau et en nourriture le long du parcours de 42,1 km.

Certains engagés ont exprimé leur déception à l'annonce de cette annulation. "Nos pensées vont aux personnes qui souffrent actuellement mais également aux milliers de coureurs qui sont venus ici et qui vont devoir repartir sans avoir accompli ce pour quoi ils se préparaient depuis des mois", a dit Christopher Miller, 34 ans.

Oussama Malik, 37 ans, également engagé dans la course, juge que Michael Bloomberg aurait dû maintenir le marathon car il constituait une manne pour le commerce local et il aurait pu permettre de lever des fonds.

"Cela aurait pu être l'occasion de faire un événement caritatif. Je trouvais que c'était super de décider de le maintenir, de récolter de l'argent, de promouvoir la reconstruction et de permettre aux gens de se changer les idées", a-t-il expliqué.

L'épreuve qui part de Staten Island et se déroule dans les cinq boroughs (arrondissements) de la ville est suivi par des centaines de milliers de spectateurs depuis sa création en 1970.

Mary Wittenberg, président du New York Road Runners Clus qui organise l'événement, a dit qu'à mesure qu'enflait la polémique, elle était de plus en plus inquiète de l'accueil qu'aurait pu recevoir les sportifs de la part des badauds.

"C'est une ville qui a suffisamment souffert au cours des derniers jours et je ne souhaitais pas qu'il y ait de souffrances supplémentaires", a déclaré pour sa part le maire-adjoint Howard Wolfson.

Michelle Nichols; Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant