Le «maquillage Crayola» : la mise en garde de la marque de crayons

le
0
Le «maquillage Crayola» : la mise en garde de la marque de crayons
Le «maquillage Crayola» : la mise en garde de la marque de crayons

Attention ! Fabriquer son maquillage avec… des crayons de couleur est fortement déconseillé. Surfant sur la vogue du DIY — «do it yourself» ou «faites-le vous-même» en Français — de nombreuses ados publient sur internet de petites vidéos qui indiquent comment confectionner du rouge à lèvres artisanal avec des pastels. A tel point que la marque Crayola a publié sur son site internet un avertissement afin de dissuader les jeunes de détourner ses produits pour un usage cosmétique.

«Même si nos produits sont testés et conformes aux normes, il est fortement recommandé de ne pas les utiliser pour en faire du rouge à lèvres, de l’eyeliner ou tout autre produit de maquillage. Ils n’ont pas été créés, testés et approuvés pour cet usage», prévient la célèbre marque de crayons de couleur et pastels au bas d'une longue note au chapitre «sécurité des produits», sur son site web.

Victime de sa bonne réputation

Crayola se retrouve victime de sa bonne image de sérieux et de qualité qui conduit bon nombre des «blogueuses mode» improvisées à recommander l'usage exclusif de cette marque. Ainsi, dans son tutoriel — un mode d'emploi filmé —, «Lau», comme d'autres blogueuses, explique à ses spectatrices sur YouTube que le produit est inoffensif. «Les colorants ne sont pas toxiques, c'est fait exprès pour les enfants, donc pas de problème on peut en faire du rouge à lèvres», affirme l'adolescente.

Même les adultes s'y font prendre, comme Elise, qui se présente comme une femme allergique à tous les maquillages du commerce et présente sa recette du baume à lèvres «naturel». «Crayola, c'est un crayon non toxique spécialement étudié pour les enfants, ça veut dire que l'on peut s'en mettre sur la peau, ça va rien nous faire», croit-elle.

La marque offre en plus une riche palette de pigments qui permettent ainsi aux petites chimistes de créer dans leur cuisine une vaste gamme de rouges à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant