Le Mapic fête ses 20 ans en imaginant les centres commerciaux de demain

le
0
Le salon, plus grand rassemblement de l'immobilier commercial en Europe, devrait accueillir plus de 450 nouvelles marques en recherche d'implantations. Karkas/shutterstock.com
Le salon, plus grand rassemblement de l'immobilier commercial en Europe, devrait accueillir plus de 450 nouvelles marques en recherche d'implantations. Karkas/shutterstock.com

(AFP) - Un oeil sur le passé, l'autre sur le futur: le Mapic, salon de l'immobilier commercial, qui se tiendra du 19 au 21 novembre à Cannes, fête cette année ses 20 ans, en examinant les tendances du shopping et les centres commerciaux de demain.

"Il y une vingtaine d'années, les centres commerciaux c'était l'eldorado", se souvient Nathalie Depetro, directrice du Mapic depuis sa première édition.

A l'heure où les hypermarchés et les centres commerciaux de périphérie aux allures de bunker étaient rois, "ça tournait quasiment tout seul avec des taux de retour sur investissements aux alentours des 15%".
"Aujourd'hui, au moins dans les pays européens, on est un peu redescendu, il faut réinventer les modèles anciens, mais le marché conserve malgré tout un fort dynamisme", certifie-t-elle.

Pour preuve, l'investissement dans l'immobilier commercial vient encore de battre un nouveau record en France sur les neuf premiers mois de l'année (+163% à 4,1 milliards d'euros), selon une étude de BNP Paribas Real Estate.

Quant au Mapic, il devrait, comme depuis 2008, encore augmenter son audience, avec 8.400 participants attendus, dont 2.400 responsables de développement d'enseignes et 2.300 promoteurs immobiliers venus de 67 pays.

Le salon, plus grand rassemblement de l'immobilier commercial en Europe, devrait également accueillir plus de 450 nouvelles marques en recherche d'implantations.

- Projets pharaoniques -

Il sera aussi la vitrine de milliers de projets de sites commerciaux, dont certains pharaoniques, comme Place Vendôme, prévu pour 2017 dans la ville qatarie de Lusail: 800.000 mètres carrés de commerces, hôtels de luxe, et restaurants, sur le modèle de la luxueuse place parisienne.

Le promoteur d'outre-Atlantique Triple Five, déjà propriétaire du Mall of America, l'un des plus gros complexes commerciaux du monde, présentera lui son "American Dream", mêlant shopping, avec 400 commerces, et loisirs avec notamment une grande roue, une patinoire, des pistes de ski, etc., à quelques kilomètres de New York.

Lancé en 1995, le Mapic était au départ cantonné aux centres commerciaux français et belges. Il attire ensuite l'ensemble des grands promoteurs européens, et à leur image, s'internationalise peu à peu, accueillant des projets venant d'horizons sans cesse plus lointains, comme la Chine, le Moyen-Orient, l'Inde...

"Cela en dit long sur la dynamique et la santé du marché de l'investissement commercial, sans cesse à la recherche de nouveaux emplacements, de nouveaux territoires", indique Mme Depetro.

"Il ne faut pas non plus se mentir, c'est aussi vrai que certains centres commerciaux, notamment en Europe, ne sont plus à la page" et rencontrent des difficultés, reconnaît-elle.

A l'inverse, les nouveaux centres dans des emplacements de premier choix "marchent très bien". Et "même si on n'a plus les rentabilités d'il y a 20 ans, cela reste un investissement extrêmement rentable et sécurisé, beaucoup plus que l'immobilier résidentiel et de bureaux", assure Nathalie Depetro.

- L'ère du 'retailtainment' -

"C'est le lot du commerce dans son ensemble de devoir constamment se réinventer pour suivre l'évolution des attentes des consommateurs", estime-t-elle.

Le Mapic, au travers de dizaines de conférences, décortiquera les tendances du shopping de demain. Un nouvel espace consacré au "retailtainment", mélange de commerce et de divertissement, sera ainsi inauguré.

"Cela va être une tendance importante à l'avenir. Aujourd'hui le centre commercial devient un centre de vie. On y va pour le shopping mais aussi pour passer un après-midi avec ses enfants, se restaurer, aller au cinéma, se divertir...", explique la responsable du salon.

L'arrivée des nouvelles technologies transforme aussi les commerces. Plusieurs innovations, contribuant à effacer les frontières entre achats en ligne et en boutique, seront présentées.

Enfin, le salon abordera l'ensemble des lieux de commerce : magasins d'usine, boutiques de centre-ville, points de vente en gare, aéroport, ou métro... "Des nouveaux marchés enthousiasmants qui offrent de vraies perspectives sur l'avenir", estime Mme Depetro.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant