Le manque de logements, un frein

le , mis à jour à 07:00
0

Accueillir, c'est bien. En avoir la capacité, c'est mieux. L'appel de responsables politiques — comme celui du Premier ministre Manuel Valls, ou de Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France — pour inciter les expatriés londoniens à rejoindre la capitale française se heurte au manque de logements franciliens disponibles. A Paris, comme à Londres, New York ou Tokyo, le déséquilibre entre l'offre et la demande fait flamber les prix de l'immobilier.

 

En Ile-de-France, la population ne cesse de croître, pour dépasser aujourd'hui les 12 millions d'habitants. La densité moyenne est passée de 980 habitants au km² en 2011 à 1 005 en 2015, selon l'Insee. Cette forte croissance nécessite, selon les objectifs du Grand Paris (projet d'aménagement urbain de la future métropole parsisienne), la construction de 70 000 logements par an. A titre de comparaison, New York a construit 140 000 logements en 2013 pour rattraper son retard et limiter la pénurie.

 

Selon le baromètre du Grand Paris 2016, réalisé par Ernst & Young et l'Urban Land Institute (ULI), 65 740 constructions de logement ont été autorisées en 2015. Le défi immense a donc été — presque — tenu. Au total, plus de 600 000 m² ont été autorisés ces deux dernières années. « Les acteurs de l'aménagement ont enfin pris conscience de l'urgence de la situation, se félicite Jean-Roch Varon, associé chez EY. Ce sont des quartiers entiers qui sortent de terre et donc de l'attractivité supplémentaire que l'on apporte à l'Ile-de-France. »

 

L'attractivité, c'est justement l'enjeu principal. Pour rester dans le peloton de tête des villes-mondes, Paris doit grandir et se réinventer. Outre le logement, les réseaux de transport sont également un facteur essentiel de développement. « Le nouveau métro aura un impact considérable sur l'aménagement urbain et la construction de logements, affirme Philippe Yvin, président du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant