Le manque d'actualité n'entrave pas la poursuite du rally

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont continué sur leur lancée en ce début de semaine, signant leur cinquième séance de hausse consécutive. Cette nouvelle progression a toutefois été enregistrée dans des volumes très réduits : 997 millions d’euros ont été échangés à Paris, bien loin de la moyenne quotidienne de plus de 3 milliards d’euros. Le CAC 40 a gagné 0,32% à 4 529,4 points et l’Eurostoxx 50 s’est adjugé 0,37% à 3 090,01 points.

Les investisseurs se sont montrés particulièrement timides ce lundi, jour férié au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Les marchés britanniques étaient fermés en raison du Spring bank Holiday qui tombe traditionnellement le dernier lundi de mai. Outre-Atlantique, investisseurs et analystes financiers se joignent à la célébration de la Fête du souvenir.

Dans ce contexte, les indices ont donc continué à profiter d'une dynamique globalement favorable. Ainsi, les marchés européens viennent de signer leur troisième semaine consécutive de progression, affichant vendredi soir leur plus forte croissance hebdomadaire, +3,69%, depuis mi-avril. Cet environnement porteur est fait d'un euro au plus bas depuis deux mois et demi, à 1,1140 dollar, et d'un pétrole toujours installé entre 49 et 50 dollars. Le cours du baril reste ainsi à proximité de son niveau de début octobre.

Les investisseurs n'ont pas non plus trouvé dans les statistiques du jour de raisons de céder leurs titres. Ainsi, l'amélioration du sentiment économique et du climat des affaires en zone euro a été plus nette que prévu en mai : l'indice du premier s'est élevé à 0,26 point et celui du second à 104,7 points alors qu'ils étaient attendus respectivement à 0,16 et 104,4 points. De même, l'inflation allemande s'est montrée plus résistante qu'attendu en mai, une donnée de bon augure avant l'estimation flash de l'inflation en zone euro qui sera publiée demain.

Sur le plan des valeurs enfin, l'actualité a également été très réduite. Nokia (+1,4%) a terminé sur le podium du CAC 40 à la faveur de rachats à bon compte, retrouvant son niveau du début du mois. Mi-mai, le titre avait touché un plus bas depuis octobre 2013 après des résultats trimestriels décevants.

Hors CAC 40, Elior (+0,97%) a rebondi après des notes d'analystes optimistes quant au déploiement de son plan stratégique après un premier semestre en ligne avec les attentes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant