Le «manifeste des 313» contre le tabou du viol

le
0
VIDÉO - Clémentine Autain lance un combat contre le viol en France à travers un texte signé par 313 femmes. Un «acte politique» pour «libérer la parole» des victimes et interpeller l'opinion publique.

Sortir du tabou du viol. C'est l'objectif du manifeste «Je déclare avoir été violée» publié aujourd'hui dans Le Nouvel observateur. En France, un viol toutes les 8 minutes se produit, et chaque année 75 000 femmes en sont victimes. Un acte trop banal et massif pour Clémentine Autain. A l'origine du texte, la militante d'Osez le féminisme victime d'un viol à 22 ans est la première signataire.

«La honte doit changer de camp»

Elles sont pour l'instant 313 femmes à évoquer ce drame. Agées de 18 à 87 ans, issues de toutes catégories socioprofessionnelles, elles ont rejoint l'appel de Clémentine Autain pour dénoncer «le silence massif» qui entoure le viol en France. Seulement une victime sur neuf porterait plainte explique-t-elle, car «le tabou fait la...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant