Le Mali entame le jeu des alliances avant le second tour

le
0
Dramane Dembélé, arrivé troisième, s'est rallié à Ibrahim Boubacar Keita, faisant éclater la coalition anti-IBK.

Ibrahim Boubacar Keita aura attendu deux jours avant de prendre la parole. Arrivé largement en tête au premier tour de la présidentielle malienne, avec près de 40 % des voix, IBK comptait organiser un grand meeting dans un stade de la capitale ce dimanche. Les résultats annoncés vendredi par le gouvernement n'ayant toujours pas été proclamés officiellement par la Cour constitutionnelle, il n'en a pas eu le droit et a dû se contenter d'une simple conférence de presse.

«Les Maliens ont exprimé un premier choix très clair, a-t-il estimé.Le 11 août (date du second tour, NDLR), je vous demande d'amplifier votre vote et de m'accorder une majorité claire, nette, indiscutable.» Un discours attendu et sans surprise, au cours duquel IBK a demandé à ses partisans de rester mobilisés pour «le grand rassemblement», face à un adversaire assimilé à «un syst...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant