Le malaise demeure à La Poste après un nouveau suicide

le
1
LE MALAISE DEMEURE À LA POSTE APRÈS UN NOUVEAU SUICIDE
LE MALAISE DEMEURE À LA POSTE APRÈS UN NOUVEAU SUICIDE

PARIS (Reuters) - Le malaise persiste à La Poste en France après un nouveau suicide, celui d'un guichetier sur son lieu de travail dans l'Aisne.

Le guichetier s'est pendu mercredi dans son bureau à La Fère après avoir adressé à la direction un courriel dans lequel il disait souffrir de mal-être et de manque de reconnaissance, rapporte vendredi le syndicat SUD-PTT.

"Ce nouveau drame détruit la communication des dirigeants de l'entreprise qui affirment à qui veut l'entendre qu'ils auraient pris conscience du malaise des postiers et postières et que tout aurait changé à La Poste", écrit SUD-PTT dans un communiqué.

L'inspection du travail procède à une enquête sur les circonstances du drame et participe ce vendredi à Beauvais à une réunion du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de La Poste, annoncent Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin dans un communiqué.

Le ministre du Redressement productif et la ministre déléguée chargée des PME, de l'innovation et de l'économie numérique se disent "particulièrement émus" par le suicide du postier.

Un postier avait été retrouvé pendu sur son lieu de travail à Tregunc, dans le Finistère, en mars dernier. Le mois précédent, un cadre de La Poste âgé de 28 ans s'était donné la mort en se jetant du dernier étage du bâtiment de la Poste centrale à Rennes.

Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ANOSRA le vendredi 2 nov 2012 à 14:43

    Malgré la tristesse de ces évènements, ne pas oublier qu'avec 240000 salariés et un taux moyen de suicides en France de 21/100000, il est possible que 50 salariés de La Poste se suicident chaque année!