Le mal est profond

le
0
Le mal est profond
Le mal est profond

L'électrochoc contre Rennes (2-2 après avoir été mené 2-0) avait laissé les plus grands espoirs à Ariel Jacobs dans son opération maintien de VA en Ligue 1. Une semaine après, le discours du nouveau coach du club nordiste a radicalement pris du plomb dans l'aile. Samedi soir, au Hainaut, Valenciennes a joué à l'envers et s'est fait punir par Evian (1-0), un concurrent direct pour le maintien. L'inquiétude est de retour du côté des principaux protagonistes de la rencontre. « On a du mal individuellement à enchaîner deux matchs pleins, résumait Nicolas Penneteau le capitaine de VA. En jouant par intermittence comme on l'a fait ce soir, ce n'est pas suffisant. Surtout contre une équipe qui joue aussi le maintien. On n'était pas dans un bon jour, que ce soit techniquement ou dans l'engagement. On a perdu confiance petit à petit au fil du match. Collectivement, on est vraiment passé à travers, même si on a eu des occasions avant qu'ils ouvrent le score. C'est une grosse déception mais il reste pas mal de matchs. »

Une seule victoire lors de la première journée

L'espoir est toujours de mise dans le camp nordiste mais il va rapidement falloir stopper la spirale négative qui dure depuis la 2eme journée. Car la statistique fait mal : Valenciennes a remporté un seul match, le tout premier de la saison au soir du 10 août, contre Toulouse (3-0). Depuis, c'est morne plaine avec deux matchs nuls pour huit défaites. « Il nous reste 27 finales, je n'ai pas changé d'avis, mais c'est vrai que les défaites comme celles-ci font davantage mal, pas uniquement pour les points perdus contre un concurrent direct, mais également car j'espérais voir une progression », a confié Ariel Jacobs à l'issue de la défaite samedi soir. Si le prochain match de la semaine contre Troyes en Coupe de la Ligue n'est pas « prioritaire », celui à Ajaccio le 2 novembre est déjà primordial. VA devra alors montrer un autre visage. Mais en est-il vraiment capable ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant