Le majordome du Pape pourrait être relaxé

le
0
Au Vatican, les enquêtes internes visant à identifier le réseau à l'origine des fuites de documents arrivent à leur terme.

La main qui a substitué des centaines de documents ultraconfidentiels destinés à Benoît XVI, publiés en mai dernier en Italie dans un livre explosif, n'est sans doute pas le concepteur de l'opération. Jeudi, le Saint-Siège a en effet laissé entendre que Paolo Gabriele, le majordome du Pape - pourtant accusé de «vol aggravé» de correspondances privées et incarcéré depuis cinquante jours dans une cellule de la gendarmerie vaticane - sera «peut-être» jugé à l'automne mais pourrait être, tout simplement, relaxé.

Il sera d'ailleurs très probablement assigné à résidence, la semaine prochaine, dans son appartement familial dans la Cité du Vatican.

Sans en révéler les conclusions, le Vatican a également confirmé que les deux enquêtes menées actuellement en interne étaient sur le point d'aboutir.

L'une est conduite par le juge Pierre Antonio Bonnet. Elle sera bouclée dans une semaine et repose sur les interrogatoires de l'unique prévenu à ce jour, Paolo Gab

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant