Le maire PS de Clamart accuse Courroye

le
1
Philippe Kaltenbach conteste le contenu de vidéos le mettant en cause et accuse le procureur de Nanterre de mener «un jeu trouble».

Philippe Kaltenbach a vigoureusement dénoncé des «barbouzeries», lors d'une conférence de presse vendredi matin. Outre son adversaire politique, Philippe Pemezec, maire UMP du Plessis-Robinson, le sénateur socialiste et maire de Clamart a mis en cause le procureur de Nanterre Philippe Courroye, accusé de mener «un jeu trouble». «Scandalisé» et «éc½uré», Kaltenbach estime que Courroye «devait avoir cette vidéo depuis six mois mais ne la sort que maintenant, opportunément, à quelques mois de la présidentielle et des législatives.» Selon lui, «on est face à une affaire politique. Le juge Courroye est un habitué de ce type de man½uvre.» Avant la diffusion par Lefigaro.fr de cette vidéo le mettant en cause, Philippe Kaltenbach avait prévu de poser une question orale au Sénat pour demander au Conseil supérieur de la magistrature la suspension du procureur suite à sa mise en examen dans l'affaire des fadettes.

Philippe Kaltenbach, sénateur maire socialiste de Clamart.
Philippe Kaltenbach, sénateur maire...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le vendredi 27 jan 2012 à 19:28

    Ben voyons, c'est évident ! C'est Courroye qui avait placé les marmottes qui ont mis les billets dans les tablettes de chocolat ! Non seulement voyou et malhonnête mais en plus menteur et manoeuvrier ! Faut surtout pas oublier qu'on est en période électorale donc si en plus on peut en rajouter une couche pour "mouiller" la droite. S.ALAUD, va, il est pas de gauche pour rien celui-là