Le «maire gifleur» symbole de la lutte contre l'incivilité

le
6
Maurice Boisart, élu de Cousolre (Nord), condamné en première instance, est jugé jeudi en appel.

La gifle a volé le 24 août 2010. Elle s'est écrasée sur la joue de Pierre, 16 ans, un adolescent insolent surpris en train d'escalader un grillage pour aller récupérer un ballon. La main est celle du maire du village de Cousolre (Nord), Maurice Boisart, 63 ans.

Ce dernier comparaît ce jeudi devant la cour d'appel de Douai. En première instance, il avait été condamné pour «violences par personne dépositaire de l'ordre public» à 1000 ¤ d'amende avec sursis et 250 ¤ de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe. Le procureur Bernard Beffy avait requis 500 ¤ d'amende et vilipendé le prévenu de manière étonnamment vigoureuse. Il est vrai que son parquet ayant jugé opportun de poursuivre l'élu au lieu de classer sans suite, le magistrat devait trouver un ton de circonstance...

Maurice Boisart est devenu malgré lui un symbole. De nombreux Français se sont reconnus en lui, trouvant appropriée sa réplique à un gami

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le mercredi 5 sept 2012 à 22:03

    Tout-à-fait d'accord. Ne faudrait-il pas reconsidérer les châtiments corporels comme mieux adaptés à la petite délinquance.

  • 6mptxis le mercredi 5 sept 2012 à 21:58

    Les juges n ont pas les outils pour contrer la petite délinquance ,la prison , ils en ressortent pire au contact des caids ,puis les prisons sont pleines alors ils préférent relacher , les t i g , c est des vacances pour les délinquants et ils mettent la zizanie la où ils sont sensés travailler

  • p.bernus le mercredi 5 sept 2012 à 21:31

    Quant à nos juges, beaucoup à redire aussi

  • 6mptxis le mercredi 5 sept 2012 à 21:18

    En France les délinquants sont roi

  • 6mptxis le mercredi 5 sept 2012 à 21:12

    Dans les années 60 on avait le respect des representans de l ordre , sinon c etait la baffe , plus une raclé par les parents en rentrant à la maison

  • M9390997 le mercredi 5 sept 2012 à 19:07

    Il faut redonner l autorité aux representants de l'ordre ainsi qu'aux enseignants puisque bien souvent les parents ne font pas leurs travail..... Dans les années 60 nous recevions une baffe de retour à la maison nous en recevions deux autres. Les enfants rois, ça suffit.Le maire a eu entierement raison