Le Maire en galère

le
0
Le Maire en galère
Le Maire en galère

Il dévore compulsivement les barres chocolatées et les clémentines entre deux gorgées de sodas très sucrés. A quelques minutes d'entrer en scène, lundi soir, pour un meeting aux Docks d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), Bruno Le Maire refait le plein de carburant. Et ce à quelques jours du premier tour de la primaire où il redoute de frôler la panne. « J'ai pris un risque politique en voulant incarner une autre voie dans cette campagne, celle du renouveau. C'est toujours plus dur. Et il semble qu'en ces temps d'incertitude politique, les électeurs préfèrent aller vers un choix plus conservateur et moins audacieux », regrette en privé celui qui était il y a un mois encore le troisième homme dans cette bataille, avant de dévisser dans les sondages : à 8 % (- 5 points) dans le dernier Odoxa, et même 7 % (- 3 points) dans l'enquête Harris Interactive publiée en début de semaine. Victime collatérale de la spectaculaire remontée de François Fillon.

 

Il vilipende ceux qui choisiraient Sarkozy, Juppé ou Fillon, plutôt que lui

 

« Eh oui... tout ne se passe pas toujours comme on avait prévu. Ça fait partie des incertitudes de la vie », soupire-t-il au moment de passer entre les mains d'une maquilleuse, alors que de l'autre côté les premières notes de musique résonnent dans la grande salle où 1 200 supporteurs l'attendent. Mais, au moment d'entrer dans l'arène, pas question de laisser planer le moindre doute auprès de siens : « Quelles que soient les difficultés, les vents adverses, on porte son engagement jusqu'au bout avec la plus grande pugnacité pour aller arracher la victoire ! » scande Le Maire, en éternel bras de chemise. « Il n'y a pas de place ici pour l'inquiétude, pour le doute. Il n'y a de place que pour l'engagement et la détermination », renchérit-il pour galvaniser les foules. Il vilipende aussi ceux qui choisiraient Sarkozy, Juppé ou Fillon, plutôt que lui : « Qu'est-ce que cette droite ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant