Le maire de Zagreb arrêté sur des soupçons de corruption

le
0

ZAGREB, 19 octobre (Reuters) - Le maire de Zagreb, Milan Bandic, et plusieurs de ses adjoints, ont été arrêtés dimanche par la police anti-corruption, ont annoncé les médias croates. La police et les services du procureur se sont bornés à dire que plusieurs personnes de l'administration municipale de Zagreb avaient été arrêtées mais ils ne les ont pas nommées, conformément à l'usage. Mais tous les médias affirment que Milan Bandic est l'une des personnes interpellées. Le nom du maire de Zagreb a été évoqué par la presse dans un certain nombre d'enquêtes pour corruption ces dix dernières années mais il n'avait jamais été interpellé ni interrogé jusqu'ici. Les services du procureur ne disent rien sur les éventuelles charges qui pourraient être retenues contre les personnes interpellées. Milan Bandic, qui avait quitté le Parti social-démocrate (PSD) en 2009 pour se présenter à l'élection présidentielle de la même année en candidat indépendant, est maire de la capitale croate depuis 2000. La Croatie a lancé un programme anti-corruption de grande envergure en 2010 pour appuyer sa candidature à l'Union européenne. Plusieurs responsables de hauts rang, dont l'ancien Premier ministre Ivo Sanader, ont depuis été jugés et condamnés. La Croatie est membre de l'UE depuis juillet 2013. (Zoran Radosavljevic; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant