«Le maire de Neuilly est un facteur de division»

le
0
INTERVIEW - Alors que le maire de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin (divers droite), qui avait fait chuter David Martinon aux municipales de 2008, sera candidat dans sa ville contre l'UMP lors des cantonales de mars 2011, la conseillère générale sortante, Marie-Cécile Ménard, réagit.

La situation redevient tendue au sein de la droite à Neuilly ?

Je n'ai pas souhaité m'exprimer jusqu'ici. Mais là, je considère que Jean-Christophe Fromantin, dans la manière avec laquelle il annonce sa candidature contre moi aux cantonales, a franchi la ligne jaune. Je n'accepte plus ses agressions à l'égard de la majorité présidentielle, de la majorité départementale, de Jean Sarkozy et de moi-même ! À l'heure d'une unité impérative autour du président de la République, je considère que le maire de Neuilly est un facteur de division. Lui abandonner ce canton de Neuilly Nord serait une perte pour la majorité départementale dont il ne fait pas partie. Et il ne fait pas non plus partie de la majorité présidentielle puisqu'il refuse d'adhérer à un des partis qui la composent ! En ce qui me concerne, les électeurs savent combien je travaille, et depuis combien de temps, en particulier auprès des personnes âgées ou handicapées.

Pourquoi n'êtes-vo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant