Le maire de Londres bannit les pubs sexistes des transports en commun

le
0
Sadiq Khan avait fait de ce bannissement des publicités sexistes l'une de ses promesses de campagne.
Sadiq Khan avait fait de ce bannissement des publicités sexistes l'une de ses promesses de campagne.

Après la pollution de l'air, le nouveau maire de Londres a choisi de faire des pubs sexistes son nouveau cheval de bataille. Élu le 7 mai à la tête de la ville, Sadiq Khan a imposé à Transport Of London, l'équivalent de la RATP dans la ville anglaise, d'arrêter d'afficher les publicités pouvant être interprétées comme du « body shaming ».

Le maire de Londres avait inscrit cette démarche dans ses promesses de candidats. Dans un communiqué relayé par le journal anglais The Guardian, il explique : « En tant que père de deux adolescentes, je me sens concerné par ce genre de publicités qui peuvent être dégradantes pour les personnes, particulièrement les femmes. Il est temps que cela cesse. » « Personne ne devrait sentir la pression, en utilisant nos transports en commun, d'attentes irréalistes envers leur corps. Je veux envoyer un message clair à l'industrie de la pub », a-t-il ajouté.

Cette interdiction intervient après une campagne de protestations en avril 2015, durant laquelle 70 000 personnes ont signé une pétition contre des affiches placardées dans le métro londonien. « Votre corps est-il prêt pour la plage ? » ("Are your beach body ready ?") demandait la marque Protein World sur des affiches accompagnées d'une photo de mannequin. L'entreprise vantait ainsi les mérites de sa ligne de produits amincissants. L'entreprise...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant