Le maire de Lausanne en route pour perdre 90 kilos

le
0
Daniel Brélaz, le maire de Lausanne, ici en 2009.
Daniel Brélaz, le maire de Lausanne, ici en 2009.

Même la télévision suisse suit le régime du "géant Vert". Daniel Brélaz, 64 ans, n'a jamais rien fait comme tout le monde. Mathématicien de haut niveau, diplômé de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), il est le premier écologiste dans le monde à siéger dans un parlement national en 1979. Mais c'est surtout son tour de taille qui impressionne. Pour 1,90 mètre, il pesait autour de 180 kilos. Sans parler de ses cravates avec une tête de chat. Allergique au motif, le service du protocole lui a refusé l'entrée au sommet de la francophonie en 2010 à Montreux (Suisse). Daniel Brélaz, syndic (maire) de Lausanne depuis 2001, n'est pas le seul à souffrir d'obésité. Son épouse Marie-Ange également. En 2008, elle se fait poser un "by-pass" et perd... 60 kilos. Elle en pèse aujourd'hui 80 pour 1,75 mètre. Ce n'est pas son ventre, qu'il qualifie lui-même de "gigantesque", qui pousse le "géant Vert" à commencer un régime, mais sa santé. Un début de diabète, des dents qui se détériorent et un mal au dos persistant. Daniel Brélaz commence son régime le 21 juin 2013. Il est alors à 172 kilos. Acupuncture et diète Lors de sa dernière interview dans 24 Heures, le quotidien de Lausanne, le 23 janvier dernier, Daniel Brélaz est déjà descendu à 106 kilos et annonce qu'il va franchir la barre des 100 kilos au mois de février. Son objectif ? S'arrêter à 85. "Vous réussissez sans vous retirer dans une clinique de régime...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant