Le maire de Caracas arrêté pour tentative de putsch

le
0

(Ajoute réactions, contexte) CARACAS, 20 février (Reuters) - Le maire de Caracas Antonio Ledezma, l'une des figures de l'opposition au président Nicolas Maduro, a été arrêté jeudi pour tentative de coup d'Etat. Ses partisans ont dénoncé un acte autoritaire du gouvernement. Des agents du renseignement ont interpellé Antonio Ledezma sans ménagement à son travail, en brisant des portes et en tirant des coups de feu en l'air, ont déclaré des témoins. "Ils l'ont emmené de force, ils l'ont frappé, violant une nouvelle fois les droits de l'homme", a dit Helen Fernandez, directrice générale de la municipalité métropolitaine de Caracas. L'arrestation d'Antonio Ledezma survient un an après le début des grandes manifestations contre Nicolas Maduro, émaillées de violences qui ont fait 43 morts. Des heurts isolés entre police et opposants se sont produits la semaine dernière dans la capitale et plusieurs autres villes du pays à l'occasion de cet anniversaire. Antonio Ledezma est accusé par le Parti socialiste au pouvoir d'avoir fomenté un coup d'Etat en connivence avec un groupe d'officiers de l'armée de l'air et l'ambassade des Etats-Unis. Comme preuve, les autorités brandissent un document de l'opposition signé par le maire de la capitale dans lequel il est fait référence à une "transition nationale". "Sur ordre des procureurs, (Antonio Ledezma) a été interpellé et sera présenté devant la justice pour des crimes commis contre la paix de ce pays", a déclaré le président Nicolas Maduro dans une allocution télévisée. Le chef de l'Etat accuse régulièrement ses opposants de conspirer en vue de son renversement. Son prédécesseur Hugo Chavez, mort en mars 2013, avait échappé à un véritable putsch en 2002 sur fond de manifestations d'opposants soutenues par Ledezma. Le maire de Caracas, 59 ans, a réclamé la départ de Maduro lors des manifestations de 2014. Mais il est débordé par une génération plus jeune et peu d'observateurs le voient encore jouer un rôle important dans l'opposition. Les partisans du gouvernement le surnomment "le vampire" et le caricaturent en dinosaure à l'âge avancé. Des petits rassemblements ont été signalés après son arrestation dans un quartier huppé de Caracas qui était l'un des principaux foyers de la contestation l'an dernier. (Brian Ellsworth; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant