Le maire avait mobilisé ses habitants contre des Tsiganes, une plainte déposée

le
2
L'élu avait fait appel à ses administrés via Facebook pour empêcher des gens du voyage d'accéder à un terrain. Une plainte pour abus de pouvoir a été déposée.

La «guerre d'usure» entre le maire de Montévrain, en Seine-et-Marne, et une communauté de gens du voyage, pourrait devenir une bataille juridique. Le 23 mai dernier, la réaction de Christian Robache face à environ 180 caravanes qui voulaient s'installer sur un parc de la ville avait fait parler. L'élu avait en effet demandé l'assistance des habitants de la commune via un message sur le réseau social Facebook. Il avait demandé un soutien «à [ses] côtés, physiquement», malgré l'intervention d'une vingtaine de policiers municipaux et de fonctionnaires venus d'autres commissariats.

Suite à cet épisode, l'avocat Patrick Klugman aurait déposé jeudi une plainte contre le maire pour «abus de pouvoir», comme le rapporte Le Parisien vendredi. «Le maire est une autorité constituée qui a des pouvoirs ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gdream le mardi 25 juin 2013 à 10:02

    Invitons les tsiganes à occuper le cossu appartemment de Maitre Patrick Klugman, l'égalitarisme et le progrès social ne valent que s'ils sont partagés par tous.

  • M2728834 le jeudi 20 juin 2013 à 12:00

    «Liberté, Égalité, Fraternité affiche pourtant le carnet, dit Martine, une femme de forain.>>Il faudra donc y ajouter : "légalité" pour ces gens qui s' installent sans autorisation du représentant de l'ETAT agissent en CITOYENS ?