Le maire adjoint d'un quartier d'Istanbul meurt de ses blessures

le
0
 (Actualisé avec décès) 
    ISTANBUL, 18 juillet (Reuters) - Le maire adjoint d'un 
quartier d'Istanbul est mort après avoir reçu lundi une balle 
dans la tête tirée par un inconnu, rapporte la chaîne turque 
NTV. 
    Un responsable turc a déclaré que cet homicide n'était pas 
lié à la tentative de coup militaire menée vendredi, dans 
laquelle ont péri plus de 200 personnes. 
    Trois jours après, le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan 
assure que la situation est sous son contrôle mais, dans les 
faits, la tension n'est pas totalement retombée dans le pays. 
    Selon NTV, l'assaillant est entré dans le bureau de Cemil 
Candas, maire adjoint du quartier prospère de Sisli, et a ouvert 
le feu. 
    La principale formation de l'opposition turque, le CHP, qui 
dirige ce quartier stambouliote, a condamné la tentative de 
putsch, comme l'ont également fait les autres grands partis 
d'opposition présents au Parlement. 
 
 (Humeyra Pamuk; Simon Carraud et Julie Carriat pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant