Le maintien et le Top 6 en jeu pour cette 19eme journée

le
0

Cette 19eme journée du Top 14 sera marquée par les chocs Racing 92 - Toulon et Bordeaux-Bègles - Clermont. Pau et Oyonnax s'affronteront dans un match décisif en vue du maintien tandis que Brive-Castres sera déterminant dans la course au Top 6. Enfin, le " Classico " Toulouse-Stade Français clôturera cette journée.

Racing 92 - Toulon : Un vrai choc des Titans ?

C’est l’une des affiches de cette 19ème journée. Le deuxième au classement reçoit le troisième. Celui qui remportera ce match aura de bonnes chances de prendre la tête du championnat, Clermont (leader) se déplaçant à Bordeaux. Le Racing 92 doit impérativement relever la tête après la cinglante défaite subite à Montpellier (60-7) pour ne pas basculer dans une spirale négative. Toulon sort d’une trêve de deux semaines puisque que les Varois avaient déjà joué leur match comptant pour cette journée le 14 février. Les Toulonnais devront donc relancer la machine, qui sort tout de même d’une belle victoire à Mayol face à Grenoble (38-8). Malgré tout, le RCT se rendra au Stade Pierre-Mauroy avec une équipe très remaniée en vue du quart de finale de Champions Cup. Ce match s’annonce passionnant. Le vainqueur pourrait prendre un ascendant psychologique en vue des phases finales du Top 14 mais surtout du quart de finale les opposant en Champions Cup.

Les absents de marque pour le Racing 92 : Thomas (ischio-jambiers), Dumoulin (pommette), Dambielle (commotion)
Les absents de marque pour Toulon : Manoa (genou), Gitteau, Halfpenny (reprise)

Le joueur du Racing 92 à surveiller : Chris Masoe. Lors de la grosse défaite à Montpellier, il a été un des seuls Racingmen à surnager. De plus, le numéro 8 néo-zélandais jouera contre son ancien club. Les retrouvailles vont être âpres.
Le joueur de Toulon à surveiller : Bryan Habana. De retour de la sélection sud-africaine à VII, l’ailier pourrait faire la différence samedi, avec par exemple une interception dont il a le secret.

La décla francilienne : Henry Chavancy - centre : « Si nous voulons espérer finir dans les deux premiers, nous devons absolument gagner samedi »
La décla toulonnaise : Jacques Delmas - entraîneur des avants : « Nous n’y allons pas avec des joueurs qui nous découvrent et que nous découvrons. C’est un match important dans la lutte aux deux premières places ».

Brive - Castres : L’espoir du Top 6

C’est le match qu’il faut gagner pour continuer à lutter pour les six premières places. Brive (9eme) est à cinq points de son adversaire du week-end, Castres (7eme). La victoire est donc impérative à Amédée-Domenech dans l’optique de la lutte pour les places dans le Top 6. D’autant plus que les Corréziens restent sur une défaite rageante à Grenoble (26-2). Même constat pour Castres avec la déconvenue sur le terrain de Pau (21-16). En cas de victoires, les Tarnais pourraient revenir sur Toulouse (6eme) en cas de défaite du voisin haut-garonnais. Ce match s’annonce serré, la différence pourrait se faire devant, dans le combat.

Les absents de marque pour Brive : Radikedike (genou), Lavergne (Clavicule), Steenkamp (mollet), Marais (coude), Sanconnie (coude), Iribaren (cuisse).
Les absents de marque pour Castres : Wulf (paroi abdominale), Martial (adducteurs), Mach (genou), Grosso (pubalgie)

Le joueur de Brive à surveiller : Gaëtan Germain. Moins en vue qu’à son habitude le week-end dernier, l’arrière devra être plus réaliste, notamment sur ses pénalités. Le jeu briviste repose en partie sur un sans-faute du buteur maison.
Le joueur de Castres à surveiller : Rodrigo Capo Ortega. Un bon résultat de Castres passera par une bonne performance dans le combat. Le deuxième ligne uruguayen devra faire respecter sa loi dans les rucks.

La décla briviste : Gaëtan Germain - arrière et buteur : « Nous devons être plus tueurs et scorer à chaque opportunité. C'est ça qui fera la différence. »
La décla castraise : Julien Caminati - arrière : « Cela n'est pas péjoratif, mais Brive et Castres, ce sont un peu les derniers villages gaulois au rugby. Ces petites villes où on s'y file et où on montre qu'on a du caractère. »

Grenoble - La Rochelle : Le match du ventre mou

Respectivement 10eme et 8eme, Grenoble et La Rochelle sont en milieu de classement. Néanmoins, les deux équipes peuvent encore rêver au Top 6. L’équipe qui perdra ce week-end risque bien de dire au revoir à cet espoir. Grenoble sort d’une victoire compliquée face à Brive (26-22) et devra gommer son indiscipline pour la réception de La Rochelle. L’équipe visiteuse sort d’une déconvenue à Jean-Bouin contre le Stade français avec une défaite (33-20). De plus, les hommes de Collazo n’ont encore jamais gagné, ni obtenu le moindre point à l’extérieur cette saison. Une première serait la bienvenue. Pour les deux équipes, le maintien n’est pas complètement assuré, une victoire enlèverait tout danger.

Les absents de marque pour Grenoble : Battle (cuisse), Estebanez (blessé), Taumalolo (suspendu)
Les absents rochelais de marque : Alofa (genou), Kaulashvili (dos), Lacroix (genou)

Le joueur de Grenoble à surveiller : Mahamadou Diaby. Le troisième ligne a fait parler sa puissance le week-end dernier. Les Rochelais devront l’avoir à l’œil.
Le joueur de La Rochelle à surveiller : Mali Hingano. Auteur de deux essais, l’ailier a signé une performance de bonne facture à Jean-Bouin contre le Stade Français. L’ailier est une menace pour les défenses.

La décla grenobloise : Jonathan Wisniewski - demi d’ouverture : « J’espère que cette petite amertume, que nous avons par rapport au dernier match, va faire que nous allons garder un goût d’insatisfaction dans la bouche pour arriver face aux Rochelais plus remontés, plus sérieux et plus consistant pour faire un gros match. »
La décla rochelaise : Jean-Pascal Barraque - demi d’ouverture : « Ce match est important pour les deux équipes. Il faudra être très performant en conquête pour espérer gagner cette rencontre. »

Agen - Montpellier : Le match de la dernière chance pour les Agenais

Ayant un pied en Pro D2, les Agenais n’ont plus le droit à l’erreur. Après leur défaite face à Oyonnax, Agen est désormais la lanterne rouge du Top 14. A quinze points du premier non relégable, la victoire est donc impérative pour les Lot-et-Garonnais, d’autant plus qu’ils n’ont pour l’instant glané qu’un succès en 2016. Montpellier, pour sa part, est sur un nuage. Après la démonstration face au Racing 92 (60-7), le MHR a des rêves de grandeur. Les hommes de Jake White sont en pleine confiance, avec une série impressionnante de quatre victoires consécutives.

Les absents de marque pour Agen : Vaquin (orteil), Giraud (dos), Roux (ischio-jambiers), Nakosi (ischio-jambiers), Du Preez (genou)
Les absents de marque pour Montpellier : Trinh-Duc (cheville). Malzieu (ischio-jambiers), Géli (dos)

Le joueur d’Agen à surveiller : Luke Hamilton. Le numéro huit est un vrai joueur cadre de l’équipe. Sa puissance et sa présence dans les rucks seront d’une importance capitale pour les Agenais.
Le joueur de Montpellier à surveiller : Bismarck du Plessis. Le talonneur sud-africain a été énorme contre le Racing 92 que ce soit dans le jeu ou en conquête. Il a notamment marqué un essai sur une belle combinaison en touche.

La décla agenaise : Stéphane Prosper - entraîneur des trois-quarts : « On a deux matches à domicile qui arrivent, Montpellier et Pau, notre rôle est de les préparer de la meilleure façon possible, sans penser aux conséquences et à ce qu'il y a derrière.»
La décla montpelliéraine : Robins Tchale-Watchou - deuxième ligne : «A Agen, face à une équipe n'ayant plus rien à perdre, ce sera une autre paire de manches ».

Pau - Oyonnax : Les Palois pour confirmer le maintien

Pau peut se sauver en Top 14. Actuellement 11emes du championnat, les Palois s’éloigneraient de la zone rouge en cas de victoire, et mettraient un sacré coup sur la tête à son adversaire du soir. En termes de dynamique, les Béarnais sont plutôt en forme avec trois victoires sur les cinq derniers matchs avec un dernier succès glané contre Castres (21-16). Malgré le dernier bon résultat contre Agen (30-28), Oyonnax est sur une dynamique moins plaisante avec une seule victoire en 2016. Mais attention les Oyomen seront remontés samedi. En cas de défaite, l’avenir du club ne cesserait de s’assombrir.

Les absents de marque pour Pau : Fernandez (pied), Ratuvou (cuisse), Charlet (cheville), Hurou (cervicales), Dougall (cuisse), Bernad (genou), Dry (mollet), Lacrampe (cervicales)
Les absents de marque pour Oyonnax : Martin (adducteurs), Vainikolo (genou), Mickaël De Marco (épaule)

Le joueur de Pau à surveiller : Colin Slade. L’ouvreur a été le grand artisan de la victoire paloise sur Castres avec 18 points et un 6 sur 7 au pied. On connaît également la qualité du Néo-Zélandais dans le jeu.
Le joueur d’Oyonnax à surveiller : Fabien Cibray. De retour à la mêlée, le joueur de 30 ans sera le capitaine. Sa prestation sera capitale dans un match où le club n’a pas vraiment le droit à l’erreur.

La décla paloise : Julien Jacquot - deuxième ligne : « C'est défaite interdite ! Mais attention à cette équipe d'Oyonnax, elle va venir au Hameau disputer sa dernière chance de maintien. »
La décla oyonnaxienne : Patrick Sobela - troisième ligne : «On sait qu’ils sont en place, ils pourraient nous sous-estimer et on pourrait faire un bon coup là-bas si on y croit. »

Bordeaux-Bègles - Clermont : Le spectacle au rendez-vous

Ce sont probablement les deux équipes en grande forme du championnat. L’Union Bordeaux-Bègles reste sur cinq matchs sans défaite avec un dernier résultat positif avec le nul (13-13) à Toulouse, Clermont sur cinq victoires avec une victoire accrochée sur le même adversaire haut-garonnais... Après une trêve d’une semaine, l’équipe bordelaise, actuellement 5eme reçoit le 1er. Ce match s’annonce, en plus d’être spectaculaire, très indécis. En effet, tout le monde pourrait s’attendre à une victoire de l’UBB qui est la première équipe ex-aequo à domicile. Mais voilà, l’équipe de Raphaël Ibanez reçoit la meilleure équipe à l’extérieur du Top 14, l’ASM. Bien malin celui qui peut donner le vainqueur de cette rencontre pleine de promesses.

Les absents de marque pour l’UBB : Jaulhac (dos), Toetu (ischio-jambiers), Adams (ischio-jambiers), Marais (Ischio-jambiers), Guitoune (adducteurs), Tauleigne (poignet)
Les absents clermontois de marque : Lopez (plancher orbital), Kayser (plancher orbital), Cudmore (cervicales), Stanley (pubalgie), Zirakashvili (bras), Abendanon (adducteurs), Planté (dos), Debaty (ischio-jambiers), Bardy (genou), Falgoux (genou)

Le joueur bordelais à surveiller : Pierre Bernard. L’ouvreur bordelais a été l’auteur d’une bonne prestation il y a 15 jours, face au Stade Toulousain. Sa conduite du jeu sera déterminante en vue du résultat.
Le joueur clermontois à surveiller : Alivereti Raka. L’ailier de 21 ans a signé une performance majuscule face à Toulouse. Sa vitesse sera un grand danger pour la défense bordelaise. Attention à lui...

La décla bordelaise : Baptiste Serin - demi de mêlée : «Il nous faudra évoluer à notre meilleur niveau car nous aurons face à nous l’une des équipes en forme de ce milieu de saison.»
La décla clermontoise : Franck Azéma - entraîneur en chef : « nous nous sommes vite remis au travail sous le soleil espagnol pour préparer ce match avec l’envie de voir ce que nous sommes capables de proposer face à une équipe bordelaise qui est bien en place dans le Top 6. »

Toulouse - Stade Français : Le classico pour se relancer

En clôture de cette 19eme journée, le Stade Toulousain (6eme) reçoit dans la Ville Rose le Stade Français, auteur d’une saison décevante, pointant à une décevante 12eme place. Les Toulousains doivent impérativement glaner leur deuxième succès de 2016 pour ne pas perdre leur place dans le Top 6. Toulouse n’est pas en grande confiance, avec une série de cinq matchs sans victoires et une frustrante défaite à Clermont le week-end dernier (32-23). Malgré une dernière victoire importante, face à La Rochelle (33-20), difficile de dire que le Stade Français est en grande confiance non plus. Les Parisiens restent sur quatre matchs ponctués par trois défaites. Malgré l’atmosphère particulière de ce match « Capitole vs Capitale », le résultat n’est pas si important pour les Parisiens, en témoigne le repos accordé aux internationaux. Le spectacle devrait tout de même être au rendez-vous.

Les absents de marque pour Toulouse : Picamoles (ischio-jambiers, incertain), Huget (genou), Albacete (genou), Mêlé (poignet), Dusautoir (pied)
Les absents de marque pour le Stade Français : Genia (genou), Van der Merwe (genou), Felsina (mollet), Parisse (élongation), Burban, Nicolas et Camara (commotion), Ross (poignet), Doumayrou (élongation), Waisea (côtes), Taulafo (suspendu)

Le joueur toulousain à surveiller : Gillian Galan. Le numéro 8 toulousain s’est illustré lors du déplacement à Clermont, faisant preuve de beaucoup de maîtrise et marquant deux essais.
Le joueur francilien à surveiller : Morné Steyn. L’ouvreur sud-africain devra être impeccable au but s’il espère remporter le match avec son équipe.

La décla toulousaine : Ugo Mola - entraîneur en chef : « Il a de l’importance symbolique bien évidemment mais comptable surtout. Nous espérons être à la hauteur. »
La décla francilienne : Jonathan Danty - centre : « On verra si on est sur une bonne dynamique ce week-end selon le résultat à Toulouse. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant