Le magasin Ikea de Franconville perquisitionné

le
0
Les enquêteurs se sont rendus, mardi, dans le magasin d'ameublement à la recherche de documents qui attestent les soupçons de surveillance illicite de salariés et de clients.

Cette vaste enquête pour espionnage illicite ébranle depuis février 2012 la filiale française d'Ikea. Mardi, le magasin d'ameublement, dans le Val-d'Oise, a été perquisitionné par la police judiciaire de Versailles. L'opération visait plus particulièrement les locaux de la direction et ceux des ressources humaines. Depuis le début de l'affaire, plusieurs perquisitions ont déjà été réalisées dans des enseignes franciliennes, brestoises, vauclusiennes et reimoises du groupe.

Les enquêteurs sont «à la recherche de tout document, toute trace permettant de savoir si le magasin a fait appel à des officines de renseignement ou à des fonctionnaires de services d'investigation pour l'aider à connaître les antécédents de salariés dans les fichiers de police ou de gendarmerie», raconte une so...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant