Le M23 se retire de Goma? et l'encercle étroitement

le
0
Pour contraindre le gouvernement de la RD-Congo à satisfaire leurs exigences, les rebelles du M23 sont bien décidés à empêcher l'armée congolaise de reprendre la capitale du nord-Kivu.

Envoyée spéciale à Goma

Dans les rues de Goma, la capitale du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, la population semble perdue. L'activité reprend, petit à petit, les commerces rouvrent, les étals des petits vendeurs se multiplient. Comme les rumeurs sur l'avenir de la ville. Alors qu'ils ont accepté de quitter la ville avant jeudi midi, les rebelles du M23 sont toujours là. Une présence discrète toutefois, depuis la prise de la ville, les militaires sont peu visibles. À peine quelques groupes, presque cachés.

«On ne peut pas s'en aller comme ça et laisser la population sans protection», justifie un officiel du mouvement. Nous avons montré notre bonne volonté. Maintenant, tout le monde a compris que nous ne voulions pas la guerre, ma...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant